La Région Auvergne-Rhône-Alpes annonce un plan santé pour début 2020

 |   |  372  mots
(Crédits : Charles Pietri/Région Auvergne Rhône Alpes)
Dans le cadre des premières assises régionales de la Santé, Laurent Wauquiez a annoncé l'élaboration d'une feuille stratégique pour le secteur d'ici début 2020. Le président de la Région a énoncé trois priorités : relancer l'écosystème, favoriser les partenariats publics privés et renforcer la coopération internationale.

Avec 7 universités, 11 organismes de recherche parmi les plus prestigieux au monde, 10 000 chercheurs et 40 000 emplois industriels, la région Auvergne-Rhône-Alpes fait figure de territoire d'excellence en matière de Santé.

Mais pour Laurent Wauquiez, il ne faudrait pas qu'elle se repose sur ses lauriers. C'est tout le sens de son annonce, faite à l'occasion des premières assises régionales de la santé où était réuni tout l'écosystème territorial.

"Nous avons une région forte dans ce secteur, se félicite Laurent Wauquiez, mais aussi fragile si elle ne se remet pas en question. Il faut travailler sur une feuille stratégique à conclure d'ici le début de l'année prochaine".

Trois priorités pour la santé en région

Pour ce "Plan Santé" qui, selon nos informations, devrait être annoncé en avril 2020, Laurent Wauquiez met trois priorités.

La première d'entre elles est de garder les centres de décision sur place en créant un écosystème favorable. Pour les cas difficiles comme celui du centre de recherche de MSD à Riom, il préconise de "convertir les échecs en opportunité de transformation".

La seconde priorité de Laurent Wauquiez, c'est de renforcer la coopération public-privé autour de l'innovation. L'intelligence artificielle devrait être l'un des principaux axes de ce développement. Il a notamment annoncé le lancement d'une formation intégrant l'intelligence artificielle et le numérique dans les formations sanitaires et sociales.

Troisièmement, le président de région insiste sur la nécessité "d'attirer les talents du monde" et de "s'ouvrir aux nouvelles pratiques" en favorisant les partenariats avec l'étranger tels que celui qui existe aujourd'hui entre l'Université de Lyon et l'Université de Shanghai.

Des progrès à faire dans la coopération territoriale

Laurent Wauquiez souhaite enfin des progrès dans la coopération entre les quatre grandes métropoles de la région que sont Grenoble, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand et Lyon.

"Il faut raisonner à la fois Lyon et région ; sans Lyon on sera trop court des pattes avant, mais sans la région, on sera trop court des pattes arrière" prévient l'élu qui met en avant la collaboration fructueuse entre Lyonbiopole et le Clara, présent à Lyon et à Clermont-Ferrand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :