Covid-19 ou pas, un incubateur auvergnat fait le pari de la culture

 |  | 878 mots
Lecture 5 min.
Malgré un paysage culturel actuellement balayé par les restrictions entraînées par les mesures sanitaires, Romain Bard estime que passer par un incubateur permettrait de donner aux porteurs de projets de meilleures chances de réussite.
Malgré un paysage culturel actuellement balayé par les restrictions entraînées par les mesures sanitaires, Romain Bard estime que passer par un incubateur permettrait de donner aux porteurs de projets de meilleures chances de réussite. (Crédits : DR)
[La relance vue d'ici] Alors que le secteur culturel fait partie de l'un des domaines touchés de plein fouet par les mesures sanitaires liées au Covid-19, ses acteurs ne baissent pas les bras face à la crise sanitaire et économique. En Auvergne, la grappe d'entreprises Le Damier vient justement de lancer son tout premier incubateur, dédié à l'accompagnement projets culturels et créatifs innovants. Un remède anti-crise pour ces aspirants entrepreneurs, en attendant 2021 ?

Depuis 2011, le Damier rassemblait déjà plus de 50 adhérents qui génèrent de l'activité sur le territoire auvergnat. Avec son budget annuel de 306.000 euros et trois salariés, il ne manquait plus, à cette grappe d'entreprises culturelles et créatives, qu'une "brique" pour accompagner les projets innovants de son secteur, à l'échelle de de la métropole Clermontoise. C'est la raison pour laquelle Le Damier a souhaiter créer son propre incubateur d'entreprises culturelles et créatives innovantes, le HUB-IC.

"Il existait d'autres incubateurs sur le territoire, mais aucun spécialisé sur les industries culturelles", précise Romain Bard, chargé de développement entreprises au Damier. Et pourtant, le tissu était dense : car rien que sur le territoire de Clermont Auvergne Métropole, on dénombre près de 2.600 industries culturelles, qui emploient environ 5.800 salariés. Parmi eux, les trois secteurs les plus représentés restent les médias imprimés, le spectacle vivant et l'architecture ingénierie technique.

Le poids économique de cette filière est tel qu'on estime que la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :