Tourisme thermal : cap sur le bien-être

 |   |  585  mots
(Crédits : DR)
Pour ravir la deuxième place à la Nouvelle-Aquitaine, le secteur investit, change son image et mise sur les papy-boomeurs. Durant les vacances de printemps, retrouvez chaque jour un ou plusieurs articles de notre série "Auvergne-Rhône-Alpes : les ambitions d'un géant du tourisme". Cinquième volet : le bien-être comme nouvel outil d'attractivité.

En Auvergne-Rhône-Alpes, le thermalisme est loin d'occuper une place comparable aux sports d'hiver. Il n'empêche. L'exécutif régional aimerait bien voir grandir ses 24 stations thermales (18000 emplois directs et indirects). Comment ? En misant sur les papy-boomeurs et en s'appuyant sur le potentiel économique que représentent des populations plus jeunes, attirées par une approche préventive de leur santé, sans prescription médicale.

Une étude d'Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme indique ainsi que 84 % des consommateurs de services de bien-être sont âgés de moins de 60 ans. Mais pour les attirer, les stations thermales doivent relever un défi : faire évoluer leur image, encore trop associée à celle des personnes âgées ou malades, mais aussi leur offre. Des investissements sont donc nécessaires pour adapter celle-ci aux nouveaux usages.

La renaissance de Châtel-Guyon

  • Il y a dix ans, l'établissement thermal de Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme) était à l'arrêt. Il accueillait alors 3000 curistes, contre 25000 à la Belle Époque, entre la fin du XIXe siècle et 1914... La commune (6 000 habitants) a alors repris l'établissement thermal pour le sauver de la fermeture. En 2017, elle l'a confié au...
Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/04/2019 à 16:00 :
Tourisme thermal est bon pour les Curistes Malades

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :