Stations de ski : la question divise jusqu’en Autriche

 |  | 1666 mots
Lecture 9 min.
L'Autriche et la France se trouvent dans une compétition depuis plusieurs années pour prendre la première place du marché du ski en Europe.
L'Autriche et la France se trouvent dans une compétition depuis plusieurs années pour prendre la première place du marché du ski en Europe. (Crédits : Romain Charbonnier / ADE)
VU D'AILLEURS. L’enjeu de l’ouverture des stations est loin d’être franco-français. Alors que l'Etat et les acteurs de la montagne devraient à nouveau se réunir le 11 décembre, la question de la saison d'hiver se pose dans plusieurs pays européens, à commencer par l’Autriche, qui se bat avec la France pour la première place des destinations neige en Europe. Sur place, les représentants de la filière ski européenne attendent avec inquiétude des précisions concernant la date où il pourront ouvrir leurs domaines.

Habituellement, l'Autriche est l'un des principaux concurrents du marché du ski français, au même titre que d'autres pays alpins comme la Suisse et l'Italie. Mais avec ses 8,9 millions d'habitants, le pays se retrouve lui aussi en position délicate, face à la progression du Coivd-19. Fortement dépendant du tourisme à hauteur de 15,3 % de son PIB, les montagnes -qui recouvrent près des trois quarts de son territoire-, pèsent elles-mêmes un poids économique non négligeable au sein du territoire autrichien. Car dans l'hypothèse où sa saison d'hiver serait entièrement annulée, cette nation du ski verrait s'envoler 1,5 % de son PIB.

« L'Autriche et la France sont en effet dans une compétition depuis plusieurs années pour la première place du marché du ski en Europe », résume le consultant suisse spécialisé dans le marché du ski, et auteur d'un palmarès annuel, Laurent Vanat.

Les deux pays sont en effet très proches, avec près de 18.000 emplois directs générés par l'industrie du ski en France, contre 17.300 en Autriche, et 9,5 milliards d'euros de retombées pour la saison d'hiver du côté de Vienne, contre environ 8,5 millions en France -si l'on ne prend en compte que l'hiver-.

Entrée en confinement à la mi-novembre un peu après la France et pas encore déconfinée, l'Autriche a déjà fait savoir qu'elle comptait ouvrir ses domaines skiables pour la saison à venir : toute la question sera de déterminer à quel moment, c'est-à-dire, si cela pourrait être début décembre, comme certains l'espèrent encore, ou bien juste avant les fêtes...

Une décision forte attendue ce mercredi

Ce mercredi, son gouvernement, mené par le chancelier Kurz, devrait donner de premières orientations. Une décision qui pourrait ouvrir une brèche, en même temps, pour les domaines skiables étrangers.

Mais déjà, Mario Stedile-Foradori, exploitant de la station de St Anton en Autriche se montre inquiet. Celui qui occupe également la présidence de la Fédération...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2020 à 7:05 :
c'est la vengeance de illusionniste
qui n' a pas digéré les gilets jaune
ou est la publication des cahiers de doléance promis en deux il doivent être enterré bien profond et chose toute aussi bizarre absence de commentaire des medias
mais pour ceux tirez au sort par le grand illusionniste la les medias font echo
et maintenant ils punisse les francais de retour dans leur pays mais les etranger qui rentre ils sont devenue fou
a écrit le 02/12/2020 à 19:39 :
Soit on n'a pas le droit d'aller dans un pays étranger, soit on a le droit d'y aller. Mais on ne régule pas le passage des frontières parce qu'on va skier : ça c'est le contrôle social d'une bureaucratie hors-sol dont même Courteline n'aurait pas rêvé...
a écrit le 02/12/2020 à 18:57 :
J'ai vu un reportage télé sur un station dans les alpes avec les gars qui pleuraient comme d'habitude et en fond d'image des montagnes sans neige, seules la partie avec les pistes de skis étaient enneigées, il est là le véritable drame.
a écrit le 02/12/2020 à 17:44 :
Chausséééé aux moines :

Covid-19 : Jean Castex propose une jauge de 6m2 pour les cérémonies religieuses
a écrit le 02/12/2020 à 17:13 :
Pas de ski à la montage ,par contre :

Les fans de sport vont-ils pouvoir enfin retrouver leurs idoles ? Alors que les rencontres se déroulent à huis clos depuis près de deux mois, en raison des restrictions sanitaires liées à l’épidémie de coronavirus, le Premier ministre n’a pas exclu une réouverture des stades aux environ du 15 décembre. Il s'agit là de la date de la fin de la première phase de déconfinement et début d’une autre étape. Interrogé par Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFMTV, mercredi 2 décembre, Jean Castex a expliqué que le sujet était "en cours de discussion".
a écrit le 02/12/2020 à 15:31 :
toute personnes arrivant en france doit etre confine sept jours
il faut que nos dirigeants soit logique
a écrit le 02/12/2020 à 14:46 :
On ferme les plages , on ferme la montagne .... tous des emmerdeurs ces gouvernants . La bande à Macron il faut la confiner . Pire que du Trump !
Réponse de le 02/12/2020 à 16:40 :
Trump au contraire voulait laisser ouvert et faire tourner économie ,Joe Biden est plutôt dans la vision de Macron sur la gestion de ce virus.
a écrit le 02/12/2020 à 13:57 :
On interdit l'ouverture des remontées mécaniques pour faire du ski, mais on autorise la réouverture de la Tour Eiffel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :