Jean Castex et les stations, c’est toujours non

 |  | 611 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Licence CC0 Domaine public)
Le Premier ministre a précisé ce matin les contours de ce début de déconfinement, avec une première étape prévue à compter du 15 décembre prochain, avec la réouverture des commerces notamment. Mais malgré la colère des exploitants de station de sports d’hiver, Jean Castex n’est pas revenu sur la position du Président de la république : les remontées mécaniques devront rester fermées partout à travers l'Hexagone.

C'est une nuance apportée certes, au sein du discours présidentiel, mais qui ne devrait pas suffire à apaiser les esprits. Alors qu'en l'espace de 48 heures, l'avenir de la saison d'hiver 2020-2021 des stations de montagne a basculé du vert au rouge. Et dans son intervention ce jeudi, le Premier ministre Jean Castex n'est pas revenu fondamentalement sur les annonces d'Emmanuel Macron. A savoir que les stations de sport d'hiver pourront ouvrir lors des fêtes de Noël, mais « sans remontées, ni équipements collectifs, ni cafés-restaurants ».

« Bien entendu, il sera possible à chacun (...) de se rendre dans ces stations pour profiter de l'air pur de nos belles montagnes, des commerces - hors bars et restaurants - qui seront ouverts », a précisé le premier...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2020 à 16:47 :
Grosso/ Merdo...elles restent fermées !
Ça va coûter des dizaines de milliards d'euros et d'emplois.
La pré-saison permet de rôder le matériel, les employés, commander et stocker les marchandises...toute une chaîne qui fera défaut dans le cas d'une ouverture au 15 Janvier.
Pure folie. Au delà du démentiel.
Incompétence du gouvernement, inconscience des jusqu'au boutistes sanitaires.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :