Laurent Duc (UMIH Rhône) : « J’appelle les hôtels à ouvrir leurs restaurants mi-décembre »

 |  | 989 mots
Lecture 5 min.
Laurent Duc, il est impensable que les cantines et restaurants d'entreprises puissent servir, mais pas les restaurants, auxquels des efforts importants ont déjà été demandés au cours des dernières semaines de fermeture.
Laurent Duc, il est impensable que les cantines et restaurants d'entreprises puissent servir, mais pas les restaurants, auxquels des efforts importants ont déjà été demandés au cours des dernières semaines de fermeture. (Crédits : DR)
COUP DE GUEULE. Le président de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH) du Rhône ne décolère pas. Après les quatre manifestations organisées au cours des dernières semaines à Lyon, Laurent Duc, propriétaire et exploitant de l'hôtel Ariana à Lyon, a lui aussi écouté les annonces d'Emmanuel Macron, ce mardi soir. Furieux que le secteur de la restauration soit contraint de demeurer à l’arrêt jusqu’au 20 janvier au plus tôt malgré les propositions faites au gouvernement, il en appelle désormais « à la désobéissance ».

LA TRIBUNE AUVERGNE-RHONE-ALPES - Comment recevez-vous les annonces d'Emmanuel Macron, évoquant une fermeture jusqu'à la mi-janvier de votre secteur, qui rassemble 12.000 entreprises en Auvergne Rhône-Alpes (dont environ 2.500 sur la métropole de Lyon) ?

LAURENT DUC - « Je ne suis pas vraiment surpris, car je n'attends plus rien du gouvernement, qui ne fait rien pour notre secteur. Nous sommes une variable d'ajustement, et cette situation est devenue insupportable, d'autant plus qu'elle n'est pas justifiée. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, est devenu la voiture balai du Ministère de la Santé, qui essaie de ramasser les miettes laissées dans son sillage...

Or, il n'est toujours pas prouvé qu'il existait des cas de Covid provoqués durant l'ouverture de nos établissements...

Rien n'est cohérent : on a laissé les hôtels ouvrir, alors que les restaurants sont fermés. Or, il n'y a pas de raison que les internats et que les cantines puissent continuer à fonctionner et à faire à manger, dans des conditions même bien plus flexibles que celles fixée dans nos établissements... C'est incompréhensible. »

Ce matin, le sort des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2020 à 4:49 :
Voila un homme courageux. La plupart des francais sont des couards.
a écrit le 26/11/2020 à 0:17 :
qui craint le coronavirus sinon le ponctionnaire qui est déjà gavé à vie ??? Les restaurateurs eux, en crèvent dans l'indifférence générale !!!!
Réponse de le 26/11/2020 à 11:44 :
Il faut laisser se battre ceux qui veulent se battre et laisser mourir ceux qui ne veulent pas se battre.
Ils est illusoire d attendre que les autres se battent pour vous.
Bon courage
a écrit le 25/11/2020 à 18:38 :
A Geneve , qui est quasi en France , les restos rouvrent le 10 décembre . Quant aux coiffeurs ils le sont depuis déjà 1 semaine . Ou est la cohérence ?
Réponse de le 25/11/2020 à 22:29 :
La cohérence est en Suisse ... certainement pas en France, où Macron est plus occupé à instaurer une dictature qu'à lutter efficacement contre la pandémie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :