Les 5 scénarios de la station du futur

 |   |  1048  mots
(Crédits : Adbar ((CC BY-SA 3.0))
Face aux mutations de l'économie touristique, aux changements climatiques, technologiques et sociétaux, quel sera le visage de la station du futur, mais aussi son modèle économique ? Le département de l'Isère s'est entouré de 75 experts du domaine de la montagne afin de réfléchir, ensemble, aux nouveaux usages de la montagne en 2030. Les résultats de ces travaux ont été présentés mercredi 18 avril, durant le salon Mountain planet, qui se déroule à Alpexpo Grenoble jusqu'à demain.

Pour consulter cet article en accès libre, souscrivez à notre offre d'essai gratuite et sans engagement.

"Une démarche participative qui associe l'ensemble des acteurs de la montagne." Près de 75 experts ont planché, durant cinq jours en décembre dernier, aux côtés du département de l'Isère, de la CCI de Grenoble et du Cluster Montagne, afin de réfléchir aux différents visages de la station de demain. "Nous avons réuni 130 thématiques autour de 9 idées fortes, concernant des questions comme les nouveaux services, l'accessibilité, l'hébergement, etc.", souligne Chantal Carlioz, présidente d'Isère Tourisme, bras armé du Département chargé des questions touristiques.

Résultat ? Ces discussions ont abouti sur la création de cinq modèles de station du futur à développer et expérimenter au niveau local.

"Comme on ne fait pas la même chose à 1000 m d'altitude qu'à 4000, nous avons imaginé plusieurs possibilités, qui vont de la station "pleine énergie", qui offrirait à la fois des valeurs de mieux être, mieux manger, avec la pratique d'activités sportives, à la station "100% plaisir", où l'on repartirait la tête pleine d'émotions en couple ou en famille, à la station "extrême sport",...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :