Cliniques Mutualistes de Grenoble : le repreneur sera Docte Gestio, l'Agduc et le CHU recalés

 |   |  1139  mots
Les représentants du Collectif des usagers et habitants des Cliniques Mutualistes ont envoyé la semaine dernière une lettre ouverte à une trentaine de mutuelles du réseau de la Mutualité Française en vue de la sélection prochaine du futur repreneur.
Les représentants du Collectif des usagers et habitants des Cliniques Mutualistes ont envoyé la semaine dernière une lettre ouverte à une trentaine de mutuelles du réseau de la Mutualité Française en vue de la sélection prochaine du futur repreneur. (Crédits : Capture écran YouTube)
Le conseil d'administration de l’UMG-GHM vient de trancher sur le choix du futur repreneur des Cliniques Mutualistes de Grenoble : ce sera finalement le groupe Docte Gestio. Un choix que redoutait le collectif d’usagers et d’habitants du quartier, qui s'était mobilisé ce lundi en organisant un rassemblement ainsi qu'un débrayage dès 13h devant la Clinique d'Alembert.

Alors que les salariés et habitants du quartier Chorier Berriat s'étaient réunis ce lundi midi devant la Clinique d'Alembert, le conseil d'administration de l'UMG-GHM vient d'annoncer officiellement l'entrée en négociations exclusives avec le groupe Docte Gestio.

Une décision prise "à la majorité absolue", selon le communiqué publié par l'UMG-GHM, et qui signe donc la fin de la candidature de l'Agduc et du CHU de Grenoble, qui faisaient partie des trois derniers candidats à la reprise des Cliniques Mutualistes de Grenoble.

Pour Denis Philippe, vice-président délégué d'Adréa Mutuelle (majoritaire au sein de la gouvernance de l'UMG GHM), "l'offre présentée par Doctegestio apporte des garanties réelles par rapport aux exigences formulées dès septembre 2019 par le conseil d'administration de l'UMG GHM, tout en répondant aux principales préoccupations exprimées par les pouvoirs publics."

Selon ce dernier, cette offre permettrait "le maintien d'une offre de santé accessible à tous avec notamment, la pérennisation du statut d'Établissement de santé privé d'intérêt collectif (ESPIC)", ainsi que "la préservation des grands pôles de santé qui font la réputation du GHM (urgences, oncologie, maternité...)".

Selon l'UMG-GHM, la proposition de Docte Gestio permettrait "une gouvernance mutualiste et une continuité historique" à travers l'entrée au capital de deux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :