Clinique mutualiste de Grenoble : la colère des salariés et usagers après l’abandon de leur projet

 |   |  1234  mots
(Crédits : Capture écran YouTube)
Le collectif des salariés et usagers de la Clinique mutualiste de Grenoble ne cache pas sa colère. Alors que leur projet de société coopérative (SCIC) vient d’être écarté lors de la première phase d’étude préliminaire, il dénonce un processus de sélection "opaque" et se garde la possibilité d’engager des actions en justice auprès de l’UMG-GHM, co-administrée par les groupes Adréa et la Mutualité Française.

"Il s'agit d'une décision plus politique et idéologique que technique", déplore Cyril Zorman, président de l'Union régionale des Scop (Urscop), qui avait accompagné le projet.

Quelques jours seulement après l'annonce des trois candidats ayant été retenus par la direction de l'Union Mutualiste pour la Gestion du Groupement Hospitalier Mutualiste de Grenoble (UMG-GHM) pour une seconde phase de discussions, les porteurs et soutiens du projet de société coopérative (SCIC) ne cachent pas leur colère quant à un processus de décision qu'ils estiment "opaque".

Ils avaient d'ailleurs transmis un courriel en ce sens à l'ensemble des administrateurs vendredi dernier, s'inquiétant d'un manque de transparence et d'informations quant aux critères de sélection appliqués lors de l'étude des dossiers.

Alors que le bureau de l'UMG-GHM, une structure mutualiste co-administrée par les groupes Adréa et la Mutualité Française, a finalement fait le choix de ne pas retenir le projet de SCIC mené par les salariés et usagers au motif que celui-ci "n'offrait malheureusement pas de garanties suffisantes pour assurer l'activité, notamment sur le montage juridique et financier et le respect des délais...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :