Pourquoi Sanofi investit 15 millions dans sa filiale Genzyme

 |  | 1117 mots
Lecture 6 min.
(Crédits : DR/Sanofi)
En juin dernier, sa maison-mère Sanofi avait déjà annoncé un investissement global de plus de 600 millions d’euros pour ses sites de vaccins. Cette fois, c’est sa filiale Genzyme, basée sur le site de Gerland, qui profitera d’un nouvel investissement de 15 millions d’euros. L’objectif ? Renforcer sa plateforme de production de lots cliniques pour le marché de la thérapie génique, avec l’objectif d’en faire la première plateforme mondiale de Sanofi dans ce domaine.

À Lyon, le groupe Sanofi est comme une grande famille : car en plus de son siège à Lyon Gerland, le groupe Sanofi dispose du plus grand site de R&D et de production de vaccins au monde à Marcy l'Etoile, d'un site de bioproduction à Neuville-sur-Saône, mais également de fonctions supports comme son campus, situé au cœur du biodistrict Lyon-Gerland. Avec, au total, un vivier de 5.500 collaborateurs en région lyonnaise.

Mais le groupe pharmaceutique comprend également une filiale, Genzyme, spécialisée dans le segment de la médecine de spécialité, et notamment de la thérapie génique, qui emploie 320 collaborateurs à Lyon Gerland.

C'est sur ce site que le groupe compte réaliser un investissement de 15 millions d'euros -qui s'ajoute à l'enveloppe de 600 millions d'euros annoncé au printemps dernier, avec 490 millions affectés à la construction d'un nouveau site de production de pointe à Neuville sur Saône et 120 millions à la construction d'un nouveau bâtiment R&D à Marcy-l'Étoile-. Objectif affiché : développer les capacités de bioproduction de Sanofi dans le domaine des thérapies innovantes.

Une technologie en provenance de Boston

« L'entreprise américaine Genzyme (Boston), spécialisée dans les maladies rares, avait d'abord racheté Imtix-Sangstat, pour monter en capacité industrielle. Mais ce laboratoire de biotechnologie faisait lui-même...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :