Rachat : l’AS Saint-Étienne sur les pas de l'Olympique de Marseille

 |   |  798  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Le fonds d’investissement américain PEAK6, entré en négociations exclusives avec les actionnaires de l’AS Saint-Étienne, devrait proposer un projet sportif comparable à celui de Frank McCourt à l’Olympique de Marseille.

Basé à Chicago, PEAK6 Investments est un fonds d'investissement fondé en 1997 par Matt Hulsizer et Jenny Just. Ces anciens courtiers passés par la Swiss Bank misent sur des participations financières dans des firmes technologiques et dans des entreprises sportives.

PEAK6 a ainsi déjà investi dans des clubs de football européens. Le fonds d'investissement a pris des participations minoritaires dans les clubs de l'AS Rome (Italie), de Bournemouth (Angleterre), et une participation majoritaire dans le Dundalk FC (Irlande).

Un club réputé, mais peu cher

Ce fonds américain a de bonnes raisons de convoiter aujourd'hui l'AS Saint-Etienne, affirme Pierre Rondeau, économiste du sport et professeur à la Sports Management School.

D'abord, la hausse probable des droits télévisés pour la Ligue 1 est particulièrement attrayante. "On va passer de 748 millions d'euros annuels à un millard d'euros, voire 1,5 milliard d'euros pour la période 2021-2024 ", souligne l'expert.

À cette perspective de revenus en forte augmentation s'ajoute le faible prix des clubs français. Quand l'ASSE pourrait se vendre autour de 50 millions d'euros, le Milan AC a été vendu pour dix fois plus, et Liverpool a reçu une offre de 700 millions d'euros, pointe-t-il.

Et il y a le club lui-même, avec sa place particulière dans le paysage footballistique français...

"Le fonds d'investissement a dû voir les différentes offres de mises en vente de clubs français, dont Bordeaux et Nice, et voir que l'ASSE bénéficie d'une grande ferveur populaire, d'une notoriété importante, d'une belle ambiance dans le stade, d'une grande histoire et d'un prix moindre... tout cela a joué", analyse Pierre Rondeau.

Un projet à long terme

Une fois le club acquis, qu'en fera PEAK6? Contacté par Acteurs de l'économie, Brad Goldberg, le président de PEAK6 Investments a indiqué ne pas souhaiter "ajouter d'information additionnelle au communiqué émis par l'ASSE".

Le fait que ce fonds d'invetsissement détienne déjà des participations dans des clubs européens montre que Peak 6 connaît le marché du football européen, et qu'il sait que le meilleur moyen d'obtenir un bon retour sur investissement passe par un engagement à long terme, estime Pierre Rondeau. Le spécialiste compare une telle approche à celle de Frank McCourt, le propriétaire de l'Olympiqe de Marseille.

Contrairement aux investisseurs qataris à la recherche de notoriété...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :