Auvergne Rhône-Alpes, première région en formations médicales et paramédicales

 |   |  675  mots
Article partenaire
(Crédits : Michel Pérès / Région Auvergne-Rhône-Alpes)
Afin de répondre aux besoins grandissants des industries de santé et des organismes de soins, Auvergne Rhône-Alpes a su déployer un réseau de formations dédié. Ainsi, près de 20 000 étudiants sont formés chaque année sur le territoire. Et les dispositifs sont continuellement questionnés pour coller aux attentes des entreprises. Tour d’horizon.

La gestion des formations sanitaires et sociales fait partie des compétences obligatoires du Conseil régional. Il met en place toutes les formations pour les personnels paramédicaux et sages-femmes.

« Auvergne-Rhône-Alpes est la 1ère région française de formations médicales et paramédicales avec 20 000 étudiants formés chaque année. Notre vision, c'est que la formation doit permettre de pouvoir répondre aux enjeux du terrain. Quand on soutient un institut de formation sur un territoire, c'est qu'il y a un besoin en matière d'emplois et de patients. Je suis également attaché à ce que nos étudiants puissent être acteurs des défis que nous connaissons », souligne Laurent Wauquiez, le Président de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Et les défis sont nombreux. Il faut tout d'abord veiller à ce que le tissu de formation réponde à l'équilibre régional et soit complémentaire aux actions mises en place pour lutter contre les déserts médicaux. C'est pourquoi la Région veille à répartir les centres de formation sur toutes les zones géographiques. Après avoir renforcé le nombre de places ouvertes dans les IFSI (Institut de formation aux soins infirmiers), la région ouvrira en 2020 un nouveau cursus d'ergothérapie à Grenoble. Prochain défi lancé, faire entrer l'intelligence artificielle dans les formations sanitaires !

Adapter le dispositif de formation aux besoins des entreprises

Outre les formations sanitaires, le Conseil régional est soucieux d'adapter les dispositifs de formation initiale et continue en fonction des postes recherchés par les industries de santé. Le secteur se développe vite et les besoins en métiers de production et de recherche et développement s'affirment. Pour accompagner ces entreprises dans leur croissance, un Contrat d'objectif Emploi Formation (COEF) a été signé en février 2019 par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce dispositif permet de réunir et de mobiliser les partenaires privés et publics autour des dispositifs d'attractivité et de formation à mettre en œuvre. La Direccte, Pôle Emploi, l'Éducation nationale, les branches professionnelles et les entreprises concernées (via le pôle de compétitivité Lyonbiopôle notamment) sont ainsi parties prenantes.

"Ce n'est pas un hasard si notre Région voit émerger des projets si innovants en matière de santé, de si belles réussites académiques et industrielles ; ce n'est pas un hasard si les start-ups se développent et se pérennisent sur notre territoire. Nous sommes conscients que nous devons poursuivre nos efforts car c'est l'avenir de notre région qui est en jeu, son attractivité et son rayonnement", souligne Yannick Neuder, Vice-président du Conseil régional, en charge de l'enseignement supérieur, de la recherche et de la santé.

L'accompagnement des demandeurs d'emploi

Ce COEF doit permettre de mieux comprendre les mutations rencontrées par le secteur ces dernières années et celles à venir, afin d'adapter les formations en conséquence. Plusieurs actions ont déjà été lancées comme la cartographie de l'offre de formation, qui sera présentée début 2020. La création d'un baromètre de l'emploi, permettant d'identifier les métiers en tension, est également en réflexion. Enfin, un webinar et un Cahier des métiers de l'industrie de santé, sont mis à la disposition des professionnels de l'insertion et de l'orientation pour faire connaitre les métiers en tension et les valoriser.

L'accès à l'emploi dans ces métiers doit également être facilité en créant des passerelles avec d'autres secteurs industriels. Grâce aux CARED (Contrats d'Aide au Retour à l'Emploi Durable), la Région accompagne les entreprises dans leur recrutement en finançant la formation professionnalisante des demandeurs d'emploi. L'entreprise s'engage à recruter à l'issue de la formation Par exemple,Le groupe Sequens, qui dispose d'un centre de production à Bourgoin-Jallieu s'est engagé à recruter cinq opérateurs de production et trois adjoints Team Leader à l'issue de la formation. La Région a également financé la formation de polisseurs industriels, avec à la clé des CDI dans plusieurs entreprises industrielles du dispositif médical du territoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :