Boostheat vise la bourse pour doper la commercialisation de sa chaudière

 |   |  542  mots
(Crédits : DR)
Le groupe industriel basé à Vénissieux, qui lance actuellement la commercialisation de sa chaudière à gaz "nouvelle génération", vient d'obtenir l'approbation par l'AMF de son document d'enregistrement en vue d'une introduction en bourse. Objectif : financer un ambitieux plan de route stratégique en Europe.

Boostheat veut s'introduire en bourse pour accompagner la conquête du marché européen de sa chaudière à gaz "nouvelle génération" qui permet de diviser jusqu'à deux fois la consommation d'énergies et les émissions de Co2.

Le groupe industriel de 96 collaborateurs, installé à Vénissieux, vient de recevoir l'approbation de son document d'enregistrement par l'Autorité des marchés financiers (AMF) en vue d'une introduction en bourse sur le marché Euronext.

"Notre roadmap est ambitieuse et prévoit une internationalisation croissante pour faire de Boostheat un acteur européen incontournable de la transition énergétique. En plus de nous donner de nouveaux moyens financiers (le montant espéré lors de l'introduction n'est pas encore fixé, NDLR), nous estimons que la bourse est un moyen de positionner l'entreprise comme un acteur de référence, en nous apportant de la notoriété", commente Luc Jacquet, le directeur général et co-fondateur de Boostheat.

Une arrivée sur Euronext Paris qui pourrait être effective "dans quelques semaines voire de quelques mois" selon le dirigeant.

"La date d'introduction va dépendre notamment des conditions du marché et de sa capacité à accueillir une...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :