Steadysun abaisse le coût de l'énergie solaire

 |   |  654  mots
Xavier Le Pivert a transféré une technologie développée par l'INES et le CEA.
Xavier Le Pivert a transféré une technologie développée par l'INES et le CEA. (Crédits : Steadysun)
Les prévisions de production solaire de l'entreprise savoyarde Steadysun permettent aux exploitants de centrales de diminuer leurs coûts de production, en réduisant les réserves d'énergies complémentaires. La startup présente son innovation à Pollutec.

Steadysun est issu d'un transfert d'une technologie développée par le CEA et l'INES, consistant à mieux intégrer l'énergie solaire dans les réseaux électriques.

L'entreprise créée en avril 2013 au Bourget-du-Lac (Savoie) a donc trouvé naturellement sa place à Savoie Technolac, à proximité de l'Institut national de l'énergie solaire (INES). Le président de Steadysun, Xavier Le Pivert, a lui-même oeuvré durant cinq ans au technopole comme responsable de la filière systèmes photovoltaïques au Commissariat à l'énergie atomique (CEA).

Des prévisions météo à très court terme

L'entreprise savoyarde, qui compte huit employés, vend des prévisions de production d'énergie solaire à des gestionnaires de réseaux et des exploitants de centrales, qui leur permettent de connaître leur niveau de production dans cinq minutes comme dans plusieurs jours. La société présente ses innovations sur le salon Pollutec cette semaine. À Lyon, ERDF a recours à la technologie de Steadysun pour savoir à l'avance si elle doit remplacer la production solaire par une autre source d'énergie.

En effet, une contrainte essentielle des réseaux électriques est qu'il ne peut pas y avoir de déséquilibre entre la production et la consommation. « L'énergie électrique se stocke très mal, explique M. Le Pivert. Si la production est inférieure à la consommation, il faut être capable de retrouver l'équilibre au plus vite, sinon c'est la coupure! »

Steadysun permet aussi aux exploitants de connaître précisément les réserves dont ils doivent disposer pour pallier à une baisse de la production, en raison d'une dégradation de la météo. Sans cette information, ils doivent maintenir en action d'autres unités de productions, comme un groupe électrogène ou diesel, ce qui contribue à élever le coût total de production de l'énergie solaire.

« L'incertitude sur la production solaire limite le taux de pénétration de cette source d'énergie, car cela implique de faire fonctionner à vide des groupes pour pallier à une chute de production du solaire », explique M. Le Pivert.

Une réglementation favorable

La réglementation européenne obligera les centrales solaires du continent à annoncer leur production un jour à l'avance, dès le 1er janvier 2016. L'Allemagne a devancé cette obligation en l'imposant à ses exploitants de centrales de plus de 500 kilowatts en août dernier. Steadysun a opporunément commencé à se développer outre-Rhin.

D'un point de vue pratique, Steadysun installe des caméras orientées vers le ciel, à proximité de la centrale solaire, afin de déceler l'évolution de la météo cinq minutes à l'avance. L'entreprise utilise aussi des modèles météorologiques et des images satellites mises à jour toutes les 15 minutes, pour prévoir les variations de production durant les prochains jours.

La rapidité des prévisions permet d'envoyer des alertes de chute de production avant leur survenance. Les gestionnaires de réseaux et les exploitants de centrales solaires ont ainsi le temps de démarrer une autre production d'énergie, le temps de retrouver l'ensoleillement nécessaire. « Ils peuvent prendre la bonne décision au bon moment », souligne le président de Steadysun.

À la découverte du potentiel

« C'est un marché nouveau, sur lequel nous sommes les seuls à avoir un produit de très court terme, assure Xavier Le Pivert. Nous mettons en place des pilotes chez nos clients pour voir jusqu'où ils peuvent aller dans leur stratégie d'optimisation de l'énergie solaire. »

Steadysun compte actuellement une dizaine de clients en France, en Allemagne et en Suisse. Des discussions sont en cours en Espagne, en Italie, en Roumanie, ainsi que dans certains pays hors d'Europe, précise M. Le Pivert.

La technologie de Steadysun est particulièrement adaptée aux réseaux mal maillés, où l'équilibre entre la production et la consommation est difficile à maintenir. C'est le cas des zones éloignées des centres de production électriques, comme les mines par exemple.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2015 à 14:56 :
Bonjour,
quelle est votre source pour dire qu'en 2016 "la réglementation européenne obligera les centrales solaires du continent à annoncer leur production un jour à l'avance"?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :