Medae veut conquérir l'Europe avec son assistant digital pour les soignants

 |  | 798 mots
Lecture 4 min.
Max permet de détailler une procédure, étape par étape, afin de réduire le stress des équipes de soignants lors de la prise en charge de leurs patients.
Max permet de détailler une procédure, étape par étape, afin de réduire le stress des équipes de soignants lors de la prise en charge de leurs patients. (Crédits : DR)
La startup lyonnaise Medae, créée par un anesthésiste-réanimateur de Lyon, propose un service d’aide cognitive personnalisable baptisé Max. Cet outil, qui permet aux professionnels de santé de mieux gérer leur stress et de réduire les erreurs médicales, prend toute sa mesure dans le contexte actuel de crise sanitaire due à la Covid-19 et aide déjà les services d'anesthésie-réanimation des Hospices civils de Lyon à mieux gérer l’épidémie.

Max est né de la pratique personnelle de Jean-Christophe Cejka, anesthésiste-réanimateur à Lyon, centralien et formateur en simulation médicale. "Je me suis rendu compte que je n'étais pas toujours satisfait de mes prises en charges et qu'il y avait toujours des erreurs qui subsistaient", raconte-t-il.

Or les événements graves liés aux soins provoquent 60.000 décès évitables chaque année en France et coûtent un milliard d'euros par an. "En tant que professionnel, je me suis dit qu'il fallait revoir nos pratiques et introduire des cultures de facteur humain et de communication d'équipe, comme en aéronautique", poursuit-il.

C'est ainsi qu'il a créé Max, une aide cognitive destinée à accompagner les professionnels de santé en situation de crise, qui comprend une application et un store de procédures déjà existantes, mais aussi un outil d'édition pour en intégrer de nouvelles. Elle fonctionne ainsi sur ordinateur, tablette ou téléphone.

"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :