Lyon : les prix de l'immobilier continuent de grimper

 |   |  287  mots
(Crédits : DR)
Avec une hausse de plus de 9% en un an, les prix de l'immobilier dans l'ancien dépassent les 4 000€ par mètre carré en moyenne.

Les prix de l'immobilier ancien n'en finissent pas d'augmenter à Lyon. Ils ont franchi la barre des 4 000€ par mètre carré, selon les chiffres du baromètre LPI-SeLoger.

En un an, les prix de l'immobilier lyonnais auraient augmenté de 9,2%. Le premier arrondissement enregistre la hausse la plus fulgurante : dans les quartiers Presqu'Île, Croix-Paquet et Saint-Vincent, le m² coûte aujourd'hui 22,4 % plus cher qu'en mai 2017. Seul le 4e arrondissement connaît une hausse modérée des prix de son parc immobilier ancien.

Les prix s'envolent dans 6ème arrondissement

C'est toujours du côté des Brotteaux, de la Cité Internationale, de Bellecombe et de Masséna, dans le 6ème arrondissement de la capitale régionale, que devenir propriétaire de son appartement dans l'ancien coûte le plus cher. Dans ces secteurs, les prix avoisinent les 5 702 € du m².

Sur la deuxième marche du podium des arrondissements où la vie immobilière est plus chère, on retrouve le traditionnel deuxième arrondissement lyonnais. De la place Bellecour au cours Charlemagne, en passant par la rue Édouard-Herriot et la place des Jacobins, le m² dans l'ancien se monnaye aux alentours de 5 550 €.

De faibles marges de négociation

En raison de la forte demande dont ils font l'objet, les prix des appartements sont globalement moins négociés qu'ailleurs.

À titre de comparaison, un potentiel acheteur peut espérer obtenir, en moyenne, une remise de 2,7% du prix de vente indiqué dans l'annonce à Lyon alors qu'en France, la marge de négociation moyenne monte à 3% du prix de vente affiché.

Avec Bordeaux et Nice, Lyon constitue désormais l'une des trois métropoles dont les prix de l'immobilier sont les plus élevés, à l'exclusion de Paris qui reste définitivement loin devant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :