Groupe April : un nouveau directeur général pour une nouvelle ère

 |   |  326  mots
(Crédits : DR)
Ex-directeur général du courtier en assurance des entreprises Verlingue, Eric Maumy est nommé directeur général d'April en remplacement d'Emmanuel Morandini qui occupait ce poste depuis cinq ans.

Le courtier en assurances April, qui vient d'être repris par le fonds d'investissement CVC, annonce le départ d'Emmanuel Morandini, directeur général depuis 2016 et son remplacement par Eric Maumy.

Directeur général du groupe familial d'assurance des entreprises Verlingue depuis 2005, où il a engagé une transformation digitale qui a fait doubler le chiffre d'affaires au cours des cinq dernières années, Eric Maumy, 52 ans, sera en charge, chez April, de la mise en œuvre "de l'ambitieux plan de développement et de transformation du groupe", selon un communiqué.

"C'est une immense responsabilité et une fierté d'être nommé Directeur général du groupe April. Rejoindre une entreprise aussi performante qu'April pour accélérer son développement et sa transformation digitale représente un vrai défi entrepreneurial. Je vais m'employer à le relever avec les talents, les clients et tous les partenaires de cette magnifique entreprise ", commente Eric Maumy qui prendra officiellement ses fonctions dès la semaine prochaine.

Autre évolution de la gouvernance du groupe, April annonce également la démission de Dominique Druon, Rachael Hughes, Dominique Takizawa et Jacques Tassi de leur poste d'administrateurs indépendants.

Chiffre d'affaires en hausse, résultat net en baisse

Parallèlement à la nomination d'Eric Maumy, April vient de présenter des résultats semestriels avec un chiffre d'affaires en hausse de 7% (526,5 millions d'euros).

"Nous avons enregistré de bonnes performances opérationnelles lors de ce premier semestre 2019. Le courtage est en hausse sur nos deux branches d'activité, Santé-Prévoyance et Dommage, et notamment sur nos marchés phares, ce qui contribue à la hausse de nos principaux indicateurs financiers", explique le groupe.

En plein recentrage - le groupe a cédé des activités jugées non stratégique comme la santé locale au Royaume-Uni et en Irlande ainsi que l'assurance dommage en Colombie -, le courtier lyonnais affiche un résultat net de 14 millions d'euros, en baisse 49% par rapport au premier semestre 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :