Régionales : Queyranne dévoile 25 engagements

 |   |  476  mots
(Crédits : DR)
Parti en campagne après les autres, Jean-Jack Queyranne tête de liste PS en Auvergne et Rhône-Alpes était le premier à dégainer jeudi les grandes lignes de son programme.

« Ce projet se veut réaliste » affirme, l'actuel président de Rhône-Alpes qui a dévoilé jeudi 25 propositions phares regroupées dans cinq thématiques : éducation et formation, développement économique, environnement et transports, égalité des territoires et enfin valeurs et humanisme social.

60 000 apprentis en 2020

En matière d'éducation et de formation, la tête de liste PS fixe ainsi un objectif de 60 000 apprentis, soit 20 000 de plus qu'actuellement. Il envisage également une prime à l'embauche pour les PME et TPE qui recrutent des apprentis en CDI, la généralisation des campus des métiers ou encore la gratuité des transports scolaires.

Sur le deuxième volet, Jean-Jack Queyranne entend miser sur « une région 100 % connectée ». « Le très haut débit dans tous les territoires est décisif pour maintenir les activités économiques », souligne le candidat qui prône un soutien actif à l'innovation et aux nouvelles technologies.

« Notre vision repose sur les capacités d'innovations de la Région, qui sont très grandes » ajoute-t-il.

Un plan spéficique ETI

L'accompagnement de l'artisanat et des entreprises est également au cœur du programme de la liste PS-PRG-UDE avec l'idée de soutenir par de nouveaux dispositifs 5 000 TPE et PME innovantes ou encore d'un plan spécifique pour aider plus de PME à devenir des ETI.

Le soutien à l'international est présenté comme une priorité régionale. Mais après le fiasco et la liquidation d'Erai, « il n'est pas question de reconstituer une structure similaire », a précisé Jean-Jack Queyranne qui souhaite pour cela désormais s'appuyer sur les pôles de compétitivité, l'agence de l'innovation, et le développement des VIE (volontaires internationaux en entreprise). Le tourisme est mis en avant avec un objectif ambitieux de 20 % de visiteurs supplémentaires pour la grande région.

Dans la troisième thématique, on retrouve aussi bien la protection de la biodiversité que la très électrique question des TER avec l'objectif de mettre la pression pour que la SNCF tiennent ses engagements de fréquence et de ponctualité.

Humanisme social

La modernisation et le soutien à l'agriculture, les liens avec les territoires et les services de proximité figurent dans un quatrième ensemble. Enfin, la cinquième thématique est celle des valeurs républicaines. Jean-Jack Queyranne souhaite en effet placer sa campagne sous l'étiquette «d'un humanisme social ».

Reste la question du financement, M Queyranne assure vouloir baisser de 50 millions d'euros chaque année les dépenses de fonctionnement, pour réorienter ces sommes sur l'investissement et l'autofinancement.

Le programme sera ensuite décliné et précisé département par département. Samedi, la tête de liste PS dévoilera ses 229 colistiers à Lyon. Chacun devra signer une charte éthique faire une déclaration d'intérêts qui sera publique. Les sanctions financières seront alourdies pour les élus absents lors des sessions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/10/2015 à 12:40 :
Franchement, 2 mandats de Président et on se retrouve à proposer des choses qui auraient déjà du être mise en place il y a longtemps.

Comme une sensation de temps perdu par Queyranne ces dernières années...
a écrit le 23/10/2015 à 11:23 :
Au moment du grand nettoyage, on trouve des idées intéressantes !
Il fallait y penser avant

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :