Happybreak lève 1 million d'euros

 |   |  163  mots
(Crédits : DR)
La startup lyonnaise Happybreak a levé 1 million d'euros, notamment auprès de "family offices" français, dont le groupe Duval. Cette première levée de fonds doit permettre d'accélérer le développement de la jeune pousse spécialisée dans le e-tourisme.

Première levée de fonds finalisée pour Happybreak. La startup, qui vend des cartes de réduction hôtelières, a levé 1 million d'euros auprès de "family offices" français, dont le groupe Duval, ainsi qu'auprès de business angels privés et avec le soutien de la BPI. Un premier tour de table dont la visée est d'augmenter le nombre d'hôtels partenaires, afin d'accélérer le développement de la jeune pousse, qui prévoit également d'être présente en physique dans une vingtaine de points de vente sur cette fin d'année.

Lire aussi : E-tourisme : Happybreak mise sur l'hôtellerie de basse saison

Lancée en avril 2015 par Arnaud Lecherf et Mélanie Renaudin, la carte de réduction Happybreak compte 15 000 utilisateurs, et est acceptée dans 200 hôtels partenaires en France. En échange d'une adhésion annuelle, l'usager bénéficie d'une réduction de 50 % sur le prix moyen d'une chambre d'hôtel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :