Eric Piolle, maire de Grenoble : "Ce second mandat est celui de l’amplification"

 |   |  1185  mots
(Crédits : DR)
Réélu avec près de 53 % des voix dans son fief grenoblois, le maire EELV Eric Piolle s’est félicité au soir du second tour de la grande "vague verte" ayant déferlé sur le pays. Après avoir appelé à un rassemblement d’un arc humaniste susceptible de rassembler la gauche "sociale", le grenoblois livre son regard sur ses voisins lyonnais. Et esquisse ses prochaines priorités, alors que le conseil municipal, qui se tenait cet après-midi, l'a réélu avec une majorité absolue des voix dès le premier tour.

Article publié à 10:37, mis à jour à 17:12

La Tribune : Lors de cette campagne, nous avons assisté à une forme de "Grenoble bashing" assez violente sur le terrain lyonnais. Comment l'expliquez-vous ?

La droite grenobloise a tenu le même discours en 2014. Ici aussi, on a instrumentalisé les entrepreneurs comme s'ils pensaient que les chars russes allaient rentrer dans la ville. À une époque, c'est Jean-Luc Mélenchon qui jouait le rôle d'épouvantail. Aujourd'hui, ils sont allés jusqu'à faire croire que Grenoble allait s'effondrer. Ces propos me font sourire.

Il suffit juste de rappeler que le taux de chômage de Grenoble est inférieur à celui de Lyon. Les entrepreneurs lyonnais seront rapidement rassurés par Grégory Doucet. Il pourrait cependant exister certaines divergences de fond avec certains acteurs, car nous ne recherchons pas la spéculation immobilière. Nous ne souhaitons pas une envolée des prix qui expulse les plus pauvres.

Vous avez affirmé dans notre dernier échange bien connaître Bruno Bernard, fraîchement élu ce jeudi à la tête de la métropole de Lyon...

C'est en effet quelqu'un que je connais depuis 10 ans et que j'ai rencontré alors qu'il était déjà militant écologiste. Nous avons depuis eu des liens permanent durant ces dernières années. Je suis ravi de le voir désormais aux manettes et de construire un projet avec son équipe.

Je me suis moi-même rendu à Lyon lors...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/08/2020 à 7:32 :
Et la sécurité des grenoblois, monsieur le maire. D 'après les dernières infos il y a toujours autant de problème de sécurité dans cette ville avec le maudit trafic de drogue. J' y étais il y a 25 ans et le sentiment était le même. Danger absolu pour les grenoblois. On vous dit pas décroissant ou adepte de l'écologie punitive mais proche du socialisme. Vous penser faire une razzia politique en 2022, on verra bien. D'abord occuper vous de réduire le trafic de drogue et les dealers grenoblois. Vous avez un assez bon bilan pour l'emploi mais la sécurité c'est zéro, absolument zéro !
a écrit le 04/08/2020 à 9:30 :
Élu par dépit avec 20% des inscrits il n y a pas de quoi fanfaronner !
a écrit le 29/07/2020 à 9:32 :
Il y a le côté pile et le côté face ! C'est le système kolkose, 22 adjoints leurs 19 adjoints ! Les conseillers municipaux à part congrue § Vive les finances, d'après le GAM 230.000€ suplémentaires, contrôle total de la municipalité.Monsieur Piolle va pouvoir s'occuper entièrement de Mr Jadot et de la présidentielle, l'équipe Avrillier va s'occuper de la ville.
J'arrête là, je suis écoeuré ! Quant aux Grenoblois .....
Réponse de le 31/07/2020 à 11:22 :
Mr Piolle peut en effet fanfaronner avec une abstention recors de 64.17 % !!!!!
Et oui , ceux qui n'ont pas voulu voter ont une très grande responsabilité...
Et c'est donner quitus à une minorité sur la gestion de la ville !
Aujourd'hui, il y a bien un problème de démocratie.
a écrit le 28/07/2020 à 10:21 :
Entre Eric PIOLLE, maire EELV de Grenoble qui se satisfait de transformer sa ville en Vert par des pistes cyclables et limitation auto, mais qui ne s'occupe pas de la tranquillité de ses habitants: une des villes les moins sûres de France (remember la chanson de Calogéro : un jour au mauvais endroit) et le Maire de Colombes qui compare nos policiers et gendarmes à ceux du Gouvernement de Vichy sous l'occupation, je ne suis pas prêt de voter pour des Verts complètement bouffés par leur idéologie gauchiste et encore moins de faire des efforts pour me reverdir ni dans ma maison ni dans mes comportements: il faudra vraiment une super canicule pour que j'ai CHAUD.....DEVANT.
a écrit le 22/07/2020 à 8:41 :
Toujours pareil ! "On" s'arrête aux affirmations de Mr Piolle ! Mais la réalité est tétue ! Grenoble c'est la deuxième zone : L'endettement, les casseroles, la propreté, les embouteillages, la polution et j'en passe. La démagogie et la sémentique sont élevées en nstitution. Il serait temps que les médias se penchent en profondeur sur Grenoble.
a écrit le 17/07/2020 à 20:59 :
A part les pistes cyclables à Grenoble... Et le peu de vélos circulants tous les jours... C'est ça l'écologie !
Piolle stp un peu d'humilité ! Et pense à la sécurité des citoyens ! Même si c'est pas écologique !
a écrit le 06/07/2020 à 8:07 :
Quand se penchera t-on sur sa gestion de Grenoble et ses conséquences catastrpohiques ? La ville est controlée par son équipe
a écrit le 04/07/2020 à 10:39 :
Il a été élu avec moins de 20% des voix de la population, pour un maire ce n'est pas glorieux.
a écrit le 04/07/2020 à 2:30 :
une des villes les plus criminalisées de France ........quel bilan !
Réponse de le 04/07/2020 à 5:47 :
Grenoble n'etait pas comme ca avant les ecologistes. Je suis Grenoblois et en effet la criminalite a plus fortement augmente a Grenoble que les autres villes de France.
a écrit le 03/07/2020 à 23:48 :
Il ne faudrait pas oublier la sécurité à Grenoble. Le quartier de Villeneuve, le parc Mistral ont toujours été des lieux dangereux , cela n'est pas d'hier mais cela ne change pas beaucoup et ne semble toujours pas un objectif fort de la ville.
Réponse de le 04/07/2020 à 0:49 :
Le maire ne remplacera pas les manquements de la Police Nationale... L'augmentation massive des sdf et des migrants illégaux qui zonent dans les centre-villes c'est partout dans les grandes métropoles en France et en Europe occidentale...Et cela ne va pas s'améliorer avec la crise économique...
La police municipale, même armée, n'a pas les autorisations d'interventions des polices municipales nord-américaines... La réalité c'est pas une série télé...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :