Dans la Loire, un chantier école prépare déjà la relance avec le BIM

 |  | 635 mots
Lecture 3 min.
Pour rénover son siège, la Fédération du BTP Loire a décidé de déployer un format original avec la mise en place d'un chantier école, où elle dispense une formation de plusieurs semaines aux entreprises locales préselectionnées.
Pour rénover son siège, la Fédération du BTP Loire a décidé de déployer un format original avec la mise en place d'un chantier école, où elle dispense une formation de plusieurs semaines aux entreprises locales préselectionnées. (Crédits : DR)
[La relance vue d'ici] A l'heure où la seconde vague de Covid-19 ajoute une bonne dose d'incertitude sur les investissements à venir, la Tribune revient sur ces acteurs du territoire qui ont déjà retroussé leurs manches, pour se donner des raisons d'espérer, mais aussi des inspirations. Retour aujourd'hui sur la Fédération du BTP Loire, qui confirmait cet été un investissement de trois millions d’euros en propre dans la rénovation de son siège. Une occasion de le réaliser sous la forme d'un chantier école, afin de former les entreprises à deux enjeux majeurs pour l'avenir du secteur de la construction.

Les appels d'offres devraient être lancés dans les prochaines semaines, Covid-19 ou non. Le siège de la Fédération du BTP Loire, construit en 1973, va être entièrement rénové. Son budget : 3 millions d'euros pour 4.000 m², supporté par le syndicat professionnel et qui devrait venir remplir un peu les carnets de commandes des entreprises du secteur de la construction, en dents de scie depuis mars dernier.

Mais il ne s'agira pas d'une rénovation ordinaire, puisque la Fédération du BTP Loire a décidé d'en faire un chantier école. Un chantier qui doit permettre d'en profiter également pour avancer sur les sujets du BIM et du Lean, deux thématiques qui représentent un enjeu pour l'avenir du secteur de la construction.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :