"Contrat de confiance" : les collectivités régionales dans la moyenne

 |   |  465  mots
L'augmentation du bio dans les cantines pourrait être impacté par les contrats financiers Etat/Collectivités.
L'augmentation du bio dans les cantines pourrait être impacté par les contrats financiers Etat/Collectivités. (Crédits : REUTERS)
La moitié des collectivités d'Auvergne Rhône-Alpes, qui ont accepté de s'engager avec l'Etat sur un contrat financier, le "contrat de confiance", ont signé au taux moyen de 1,2%. Elles devront donc limiter l'augmentation de leurs dépenses de fonctionnement à ce taux. Second volet de notre série consacrée aux "contrats de confiance" et à leurs conséquences.

Elles étaient 30 sur la ligne de départ : 24 ont accepté le deal proposé par l'Etat et 12 ont obtenu de l'Etat ce fameux taux moyen de 1,2% qui les oblige à ne pas franchir ce seuil d'augmentation...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :