Tourisme : un été très positif pour Rhône-Alpes

 |   |  549  mots
(Crédits : Rhône Tourisme D.Gillet)
L'été 2015 fait partie des bons crus pour les professionnels du tourisme de Rhône-Alpes. 75 % considèrent que la fréquentation a été bonne ou très bonne. Le secteur a été favorisé par la météo, de grands évènements et une croissance de la clientèle étrangère.

Ce n'est pas encore la fin de la saison d'été et pourtant les professionnels du tourisme de la région Rhône-Alpes ont déjà le sourire. Bénéficiant d'une bonne dynamique au printemps, d'une météo favorable et d'évènements estivaux qui dopent les visites, 75 % des professionnels estiment que la fréquentation a été bonne ou très bonne sur l'ensemble de l'été, confirmant les tendances de juillet.

Les Rhônalpins premiers clients

À la fin du mois d'août, selon le baromètre de Rhône-Alpes Tourisme, 33 % des professionnels du tourisme interrogés estiment que la fréquentation reste stable par rapport à la même période l'année dernière, voire en hausse pour 32 % d'entre eux. Une fréquentation soutenue à 74 % par la clientèle française, et notamment rhônalpine.

"La première clientèle de Rhône-Alpes reste les Rhônalpins, constituant 32 % de la clientèle française de la région", souligne Marc Bechet, directeur général de Rhône-Alpes Tourisme.

Augmentation de la clientèle internationale

Autre impact positif : le poids croissant de la clientèle internationale, qui constitue 26 % des touristes de la région (53 % viennent des Pays-Bas, 44 % du Royaume-Uni, 43 % de Belgique, et 40 % d'Allemagne). 70 % des professionnels estiment bonne la fréquentation des étrangers, un taux qui passe à 77 % chez les professionnels des zones rurales et urbaines. Néanmoins, la montagne l'été n'attire pas encore autant cette population qu'en hiver.

"Nous notons une belle progression de la fréquentation des étrangers notamment due à la baisse de fréquentation dans les pays du Maghreb, mais nous devons continuer nos efforts de promotion, notamment en direction des jeunes étrangers, en proposant des circuits et des séjours adaptés à leurs besoins et à leur demande", poursuit Marc Bechet.

Selon les professionnels du tourisme interrogés, les grands évènements de l'été qui animent la région ont aussi un impact sur le tourisme : le Tour de France, de loin le premier évènement à fort impact, suivi par la récente ouverture de la Caverne du Pont d'Arc et les Nuits de Fourvière.

Impact positif du tourisme collaboratif

Selon une autre étude réalisée par la Région Rhône-Alpes, 30 % des réservations se font désormais par le biais des sites Airbnb ou le Bon Coin, pour des locations entre particuliers. Loin de le considérer comme un handicap, les élus y voient une bonne occasion d'élargir la gamme de logements proposés avec un impact positif sur l'économie en général en particulier en montagne où la saison d'hiver était mitigée

« Il ne faut pas aller contre l'économie collaborative. Cela permet d'ouvrir les volets clos et de remettre en circulation des lits vacants qui ne tourneraient pas sans ce système. Cela nous oblige à repenser nos organisations et pourquoi ne pas imaginer de nouveaux services avec les professionnels déjà installés » estime Claude Comet, conseillère régionale déléguée au tourisme et à la montagne.

Lorsqu'on considère par exemple les dépenses journalières d'un touriste à la montagne (panier moyen : 43 euros sur l'été 2015), l'ouverture de lits supplémentaires laisse présager un potentiel de dépenses supplémentaires pour le reste des activités touristiques non négligeables.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :