ERAI  : le fonds de secours devrait être voté par les élus régionaux

 |   |  530  mots
(Crédits : DR)
D'un montant de 0,9 million euros, cette enveloppe sera soumise à l'approbation de la commission permanente du conseil régional convoquée ce lundi 29 juin en fin de journée. Un vote ultime avant l'audience du TGI, le 30 juin, devant étudier les projets de reprise d'ERAI en Chine, à Dubaï et au Maroc, soumis à des conditions suspensives et notamment l'obtention d'aides de la Région pour apurer tout ou partie des créances.

ERAI (Entreprise Rhône-Alpes), dernière ligne droite avant liquidation judiciaire. Ce lundi 29 juin, la Commission permanente des élus de la Région Rhône-Alpes est appelée, cette fois-ci, à se prononcer sur l'attribution d'un fonds de secours exclusivement destiné à « sécuriser le personnel qui se retrouverait en situation délicate en cas de défaut de paiement des dettes dans certains pays sensibles. Dans certains cas comme le Brésil il s'agit de fermer proprement l'implantation  », rappelle Jean-Louis Gagnaire, vice président de la Région en charge de l'économie. « Je vois mal comment politiquement nous pourrions bloquer le rapport. A moins que nous nous apercevions que l'on ne nous a pas tout dit », confiait, à Acteurs de l'économie, Jean-Charles Kohlhaas, conseiller régional EELV (Europe Ecologie Les Verts) en fin de semaine dernière.

Salveo en lice pour la Chine et Dubaï

Sous réserve qu'elle soit bien votée, cette dotation d'un montant plafonné à  0,9 million d'euros sera versée en deux fois (0,6 million puis 0,3 million) à l'administrateur judiciaire (Robert-Louis Meynet) sur un compte spécial. Ces crédits conditionnent les 5 offres déposées pour la reprise des implantations chinoise, dubaïote et marocaine. En Chine, la filiale la plus importante, Philippe Champemond, dg est désormais en compétition avec Salveo, groupe lyonnais de 150 collaborateurs spécialisé dans l'appui au développement à l'export des entreprises. L'un et l'autre proposent de conserver 45 personnes dont la moitié environ est composée de Français. Salveo s'est également mis sur les rangs pour la succursale de Dubaï qui intéresse également LPL (Ludovic Loffreda ). Dans les deux cas 21 emplois seraient préservés. Au Maroc, Salveo pourrait aussi se substituer à l'offre de la directrice locale de la filiale avec 3 salariés à la clef. La liste s'arrêtait là, le 27 juin, mais dans ce dossier tout est très fluctuant depuis le départ.

Lourd passif financier

Le 10 juin dernier le TGI de Lyon a accepté les plans présentés pour le Vietnam, la Turquie, la Russie et l'Allemagne (seule implantation bénéficiaire) et épargnant en tout 36 emplois. Le tribunal sera t'il en mesure mardi 30 juin d'avaliser la reprise des antennes faisant l'objet de marques d'intérêt soumises à des conditions suspensives qui évoluent d'heure en heure ? ERAI, agence fondée il y a un ¼ de siècle par le conseil régional employait 215 salariés, en direct et via des portages, répartis entre le siège lyonnais et 27 implantations. L'agence placée en redressement judiciaire depuis le 14 avril dernier affiche un lourd passif financier, supérieur à 10 millions d'euros.

Chambre régionale des comptes

D'ailleurs, la chambre régionale qui inspecte la structure depuis décembre aurait transmis à la direction un nombre impressionnant de questions, selon nos informations. Et, un comité de transition a été mis en place par la Région pour réfléchir à la suite à imaginer pour assurer le relais d'ERAI eu égard à la promotion du territoire régional à l'international. Peut on s'attendre à des décisions avant les élections de décembre prochain ?  La planche de salut sera peut-être offerte par l'Auvergne appelée à rejoindre Rhône-Alpes dans la future configuration régionale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :