ERAI tient ce jeudi son dernier conseil d'administration

 |   |  250  mots
(Crédits : DR)
Daniel Gouffé, qui aura présidé l'agence jusqu'au bout, soumettra les comptes 2014 aux administrateurs. Une commission permanente se réunira le 29 juin pour voter une enveloppe de secours destinée à gérer les situations les plus délicates à l'étranger.

Ce jeudi 4 juin, à 14H30, se tiendra l'ultime conseil d'administration d'ERAI (Entreprise Rhône-Alpes International) placé en redressement judiciaire le 14 avril dernier. Daniel Gouffé, qui aura présidé l'agence jusqu'à sa fin, soumettra les comptes 2014 à l'approbation des administrateurs.

D'après nos informations le déficit d'exploitation est de l'ordre de 435 000 euros, comme prévu. Les comptes agrégés font apparaître, eux, une perte de 4,5 millions d'euros liés aux créances des filiales sur l'association mère. Ces avances de trésorerie n'avaient été provisionnées qu'à 26 %, les exercices précédents, sous prétexte qu'elles seraient remboursées en 2018.

1 million, pas plus

Difficile de savoir à ce stade combien de projets de reprise d'implantations étrangères seront soumis au tribunal de grande instance de Lyon, le 9 juin prochain. Selon nos sources le dirigeant de la filiale chinoise sollicitait 1,5 million d'euros du conseil régional pour payer tous les arriérés des derniers mois.

Au total le montant des aides demandées ou nécessaires aux différentes antennes avoisinerait les 4 millions d'euros. Or, « nous plafonnerons cette enveloppe de secours à 1 million d'euros en la réservant aux antennes où la situation du personnel est la plus délicate en raison des règlementations des pays », précise Jean-Louis Gagnaire , vice président. C'est la somme qui sera soumise au vote de la commission permanente dans laquelle siègent tous les élus,  le 29 juin prochain. En espérant que la liquidation judiciaire d'ERAI ne sera pas prononcée le 9 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :