Restrictions budgétaires à la CCI de la Haute-Savoie

 |   |  528  mots
Guy Métral a annoncé les mesures d'austérité de la CCI de la Haute-Savoie.
Guy Métral a annoncé les mesures d'austérité de la CCI de la Haute-Savoie. (Crédits : Didier Bert)
La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de la Haute-Savoie supprime plusieurs programmes, ferme ses trois antennes locales et supprime 15 postes. Ces restrictions visent à répondre aux mesures gouvernementales de diminution de la taxe pour frais de chambre consulaire et de prélèvement sur les fonds de réserve des CCI.

Si la CCI de Lyon a pour l'instant, suspendu son plan d'austérité, ce n'est pas le cas à Annecy. Le président de la CCI de Haute-Savoie, Guy Métral a égrainé lundi la liste des mesures d'austérité prises en réaction à la diminution des ressources de la chambre.  Mais par moments, sa colère froide faisait surface. "Il y a une vraie volonté de mettre les chambres à genou", a-t-il critiqué, tout en se disant prêt à contribuer à l'effort de redressement du pays.

La CCI de la Haute-Savoie supprimera plusieurs activités dans les prochains mois : l'Observatoire de la création d'entreprise, les prestations d'accompagnement en accessibilité et en qualité, l'espace Immobilier d'entreprise, la plateforme web Haute-Savoie Ecobiz, l'offre de signature électronique Chambersign. "Certains accompagnements à la création d'entreprise et aux démarches environnementales seront rationalisés", a ajouté Guy Métral.

Fermeture des sites décentralisés

M.Métral, qui préside la CCI depuis dix ans, a aussi annoncé la fermeture le 19 décembre prochain de ses trois sites Espaces Entreprises situés à Archamps (Genevois), Marin (Chablais) et Scionzier (Vallée de l'Arve).

C'est aussi l'austérité au siège d'Annecy, puisque les budgets des services centraux sont revus à la baisse. Guy Métral a précisé que le projet de bâtiment dédié à la formation à Épagny est mis de côté. La CCI avait prévu un investissement de 3 à 4 millions d'euros sur ce site.

L'ensemble des restrictions budgétaires entraînera la suppression de 15 postes de travail, dont deux ne sont pas pourvus actuellement. Dans ce nombre, 7 CDD ne seront pas renouvelés et un employé a démissionné. Enfin, quatre employés des antennes locales se sont vus proposer une mutation au siège.

Au total, les économies générées s'élèvent à 493 000 euros, alors que la CCI doit faire face à une diminution de 794 000 euros de ses ressources. Cette baisse, équivalente à 4% du budget annuel de la CCI, provient de la limitation de la taxe pour frais de chambre consulaire. La moitié de cette taxe sera désormais versée à l'État. "On assiste là à un véritable détournement de fonds des entreprises", a martelé Guy Métral.

D'autres pistes?

Guy Métral s'est montré inquiet également par le prélèvement de l'État sur les fonds de réserve des CCI. L'organisme haut-savoyard doit verser 1,5 million d'euros au titre de la participation à la diminution de la dette nationale.

La chambre consulaire dispose actuellement d'un fonds de réserve de 4 à 5 millions d'euros, selon les chiffres donnés par Laurence Paturel, directrice générale de la CCI.

Guy Métral a précisé que plusieurs pistes sont en cours pour rationaliser encore l'organisation de la CCI. Il a rappelé l'existence de relations de travail avec celle de l'Ain, et de discussions avec celle de Savoie, tout en prévenant que la fusion n'est pas forcément la solution. "On ne fait pas de la fusion pour en faire, a-t-il souligné. Il faut surtout avoir un projet commun."

CHIFFRES CLÉS

  • CCI de la Haute-Savoie
  • 35 000 entreprises
  • 11 millions de budget annuel
  • 11,8% du poids économique de la région Rhône-Alpes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2014 à 23:41 :
Très honnêtement, les yeux dans les yeux, la plupart des CCI servent-elles encore à quelque chose ? Cela fait déjà quelques décennies que l'on considère les CCI comme des assemblées de notables locaux prenant plus plaisir à se retrouver lors de bon banquets post Assemblées Générales qu'à développer des actions économiques réellement utiles. Et que dire de Présidents de CCI disposant d'une voiture de fonction avec un chauffeur, le tout gentiment payés par les taxes prélevées sur les entreprises. Passons sur de nombreuses autres "joyeusetés" du même acabit. Si l'on supprimait les CCI l'économie locale ne s'en porterait vraiment pas plus mal. Vivement la mise en place du "choc de simplification".
a écrit le 04/11/2014 à 18:23 :
Il faut aussi baisser les salaires dans les CCI !
Réponse de le 07/11/2014 à 15:21 :
Et le vôtre ? on le baisse aussi pour voir ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :