CCI Métropolitaine : un mariage à trois ?

 |   |  343  mots
(Crédits : DR)
Les CCI de Lyon, Saint-Etienne Montbrison et Roanne ont acté le 10 juillet l'ouverture d'un processus pouvant aboutir à la création d'une CCI métropolitaine. Une période de réflexion et discussion démarrera le 15 juillet.

L'idée d'une CCI métropolitaine fait son chemin. Ainsi, dans une déclaration commune, faisant suite à un séminaire de la CCI Rhône-Alpes, organisé le 10 juillet dernier, les chambres de Lyon, Saint-Etienne Montbrison et Roanne ont signé une déclaration commune actant « l'ouverture d'un processus pouvant aboutir à la création d'une CCI métropolitaine ».

Toutefois, et sans surprise, ni la CCI de Villefranche-sur-Saône/Beaujolais, ni celle du Nord Isère ne se sont associées à ce communiqué. Et pour cause, les présidents respectifs, Noël Comte et Daniel Paraire, avaient exprimé leur opposition à se fondre dans une assemblée de 100 membres, dans un entretien accordé à Acteurs de l'économie, le 17 juin dernier. « On n'a jamais vu quelque chose de grand, bien fonctionner », argumentait le président de la CCI de Villefranche. « Le dialogue s'ouvre et je ne sais pas s'il sera fructueux. Ni avec qui ? », reconnaissait Emmanuel Imberton, président de chambre de Lyon.  Une première réponse est donnée.

 Des dates et beaucoup de diplomatie 

La déclaration commune, dont tous les mots sont pesés, réitère la volonté d'une « co-construction prenant en compte le meilleur de chacun ». Elle affirme aussi que « chaque territoire sera représenté par des chefs d'entreprise élus ». L'objectif du projet à bâtir est bien de « constituer un interlocuteur économique fort face à des acteurs politiques puissants ». Un calendrier a été défini par les présidents et les bureaux des trois CCI intéressées, à ce stade. Une période de réflexion et de discussion démarrera le 15 juillet pour s'achever le 15 octobre 2014.

A l'issue de ce laps de temps, et « sur la base du projet qui aura été précisé, les CCI qui le souhaiteraient engageront » des négociations visant à aboutir à un accord sur l'ensemble des éléments du projet. Il est prévu que les pourparlers s'achèvent le 15 décembre 2014. Ce afin, que la nouvelle organisation puisse être mise en œuvre dès le début du prochain mandat. Les élections consulaires sont programmées fin 2015. 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :