Des robes de mariées qui tutoient les sommets

 |   |  597  mots
(Crédits : Benjamin Chevallier)
À 47 ans, Valérie Pache, créatrice de robes éthiques, a le vent en poupe ! Installée à Chamonix, la styliste élabore des pièces uniques à partir de toiles de parachute et de parapente. En juin elle faisait la couverture du Vogue italien.

À robe d'exception, lieu d'exception ! Sur le site de l'Aiguille du Midi, nous sommes à 3 842 mètres d'altitude, ce matin printanier d'avril, quand les mannequins entrent en scène. Entre dents de granits acérées et dômes enneigés, une douzaine de modèles sont venus présenter les créations de Valérie Pache, pour ce qui est sans doute le plus haut défilé de mode du monde. Du vert, du fuchsia, et bien sûr du blanc : la soie et la toile de parapente créent des jeux de texture saisissants, sublimés par la beauté de l'écrin montagneux.

Philosophie de vie et écologie

La styliste n'en est pas à son coup d'essai, elle qui a organisé quelque mois auparavant un saut à l'élastique depuis le pont de Saint-Gervais-les-Bains. À l'image du « grand saut » que l'on fait à deux en décidant de se marier, un couple s'était alors élancé en tandem dans le vide, la mariée portant une interminable robe blanche entièrement faite en toile de parapente, baptisée « Fleurs du Japon ».

« En 2003, j'ai décidé d'arrêter complètement le prêt-à-porter, j'avais eu trop de déboires de fabrication et je me sentais vraiment trop coupée de ma créativité, se souvient Valérie Pache. J'avais envie de livrer des pièces qui soit d'avantage en accord avec moi, avec ma philosophie de vie et l'écologie. Pas à pas, je me suis dirigée vers l'éco-création et la récupération de textiles à recycler. Un ami vendait son école de parapente, il m'a proposé de récupérer ses toiles. J'ai dit oui sans même savoir ce que j'en ferai ! »

Robe en parachute

Le parapente, puis le parachute

Et puis les robes de mariées et de soirées se sont imposées. Jupes et vestes se sont ajoutées aux carnets de commande.

« J'ai ensuite travaillé les parachutes de survie, et puis d'autres personnes sont venues me voir. Un jour c'est une amie qui m'a confié le parachute de son papa disparu. Cela m'a beaucoup touchée. Plus tard, la championne de wingsuit Géraldine Fasnacht m'a donné ses voiles. C'était aussi un très beau cadeau ».

Plus récemment, la marque Patagonia l'a contactée pour un don de voiles de parapente. Elle n'a jamais eu besoin de mettre en place un système de récupération.

« Le statut d'auto-entrepreneur m'a vraiment libérée »

Valérie Pache créée une dizaine de pièces unique par an pour des clientes situées dans toute la France et en Suisse, qui la trouvent généralement dans des salons ou des catalogue de mariage écolo.  « Le statut d'auto-entrepreneur m'a vraiment libérée ! J'ai essayé d'être à mon compte, de créer ma société, mais la pression des charges était difficilement conciliable avec le lâcher-prise nécessaire à la création ».  Une robe de mariée courte se vend à partir de 900 euros. Il faut compter 1200 euros pour un modèle long. En donnant des cours et en louant certaines pièces, Valérie, qui travaille seule, arrive à vivre de son activité.

« Au bout de dix ans de travail, je commence à bien maîtriser les matériaux, il m'a fallu du temps pour peaufiner mon savoir-faire. À la faveur d'une augmentation de commandes, j'aimerais bien changer de statut et peut-être embaucher et former la relève ».

Belle reconnaissance, le Vogue italien l'a placée en couverture en juin 2014, décrétant que le parachute était LA tendance 2015. Valérie Pache n'en avait jamais douté !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2016 à 22:09 :
J'ai un parapente et des toiles de parasol si çà vous intéresse, veuillez me contacter
a écrit le 21/08/2014 à 14:59 :
"Des robes de mariées faites à partir de toiles de parachute et de parapente". Oh mais c'est de la plus haute classe à la française !! les plus remarquables créations des plus renommés stylistes de la Cour de Paris n'arrivent même pas aux chevilles de ces parapentes de nylon !!! de la plus haute classe quoi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :