Miel mutuelle vise la rentabilité en 2014

 |   |  256  mots
Miel mutuelle a réduit ses frais généraux « sans toucher au personnel ».
Miel mutuelle a réduit ses frais généraux « sans toucher au personnel ». (Crédits : DR)
La mutuelle stéphanoise Miel améliore nettement son résultat sur l'exercice 2013, avec un déficit de 1,6 million d'euro, mais tarde encore à retrouver l'équilibre.

Miel mutuelle visait la rentabilité sur l'exercice 2013. Finalement, le retour au vert de la mutuelle stéphanoise devrait s'opérer cette année avec un bénéfice de 500 000 euros. L'an dernier, Miel a encaissé a enregistré un déficit de 1,6 million d'euros pour près des 90 millions d'euros de cotisations. Ce qui correspond à une amélioration du résultat de l'ordre de 3 millions par rapport à l'exercice précédent.

Réajustement des tarifs et des garanties

En 2013, Miel mutuelle a été impactée à hauteur de 400 000 euros par des éléments exceptionnels (contribution financière des organismes complémentaires, litige avec Prestige optique, abandon d'un projet de gestion électronique des documents). Elle a aussi fait les frais de la réduction des effectifs de Casino (son principal client) sur le territoire français. Pour améliorer sa situation financière la mutuelle a procédé à un réajustement des tarifs et des garanties. Elle a également travaillé à la réduction des frais généraux « sans toucher au personnel » souligne Didier Courier, directeur général de la mutuelle qui emploie 125 salariés.

Miel mutuelle, qui a signé un partenariat de cinq ans avec le groupe lyonnais Apicil, doit se voir confier par celui-ci la gestion de 4 500 affiliés. Un domaine dans lequel la mutuelle stéphanoise affiche une longue expérience puisqu'elle gère déjà plus de 7 000 affiliés pour le compte d'autres organismes. Par ailleurs, l'appui d'Apicil permettra à la mutuelle stéphanoise de faire face aux enjeux d'un environnement juridique toujours plus contraignant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :