Miel mutuelle se rapproche du groupe Apicil

 |   |  316  mots
La direction de Miel mutuelle entend préserver l'entreprise de toute fusion ou absorption.
La direction de Miel mutuelle entend préserver l'entreprise de toute fusion ou absorption. (Crédits : DR)
L'accord entre le groupe lyonnais Apicil et la mutuelle stéphanoise Miel doit permettre à celle-ci de consolider son développement, renforcer sa solidité financière et élargir son offre de produits.

Depuis septembre 2012, Miel mutuelle cherchait activement un partenaire. Au terme d'une large consultation, quatre acteurs étaient restés en lice : AG2R, Apicil, Axa et Eovi. Finalement, l'assemblée générale de la mutuelle stéphanoise (97 500 affiliés) a approuvé, le 15 avril 2014, le projet de rapprochement stratégique avec le groupe lyonnais Apicil, leader de la protection sociale en Rhône-Alpes.

Taille critique et indépendance

« Cet accord va permettre à Miel mutuelle de consolider son développement rapide intervenu au cours des dernières années, de renforcer sa solidité financière, et d'élargir l'offre de produits et de conforter la qualité du service apportées à ses clients et sociétaires », indique son président, Gérard Servel. Cet été, au cours d'une conférence de presse, ce dernier avait souligné le fait que l'entreprise n'avait plus « la taille critique pour travailler seule ».

Créée il y a plus d'un siècle, l'ancienne mutuelle du groupe Casino (qui demeure son principal client), a fait de son indépendance un axe stratégique. Dans un contexte de forte concentration du secteur, son directeur Didier Courier entend préserver l'entreprise de toute absorption ou fusion. Ce souhait d'indépendance s'accompagne d'une volonté de maintenir la présence de l'entreprise sur le territoire stéphanois et de conserver l'ensemble de ses 126 salariés.

Retour aux bénéfices en 2014

Sur le plan financier, l'ambition de la direction de Miel mutuelle est de retrouver l'équilibre. Rappelons que sur l'exercice 2012, la mutuelle stéphanoise avait enregistré 4,5 millions d'euros de pertes. Son directeur concentre ses efforts sur la diminution des charges et sur l'équilibre technique. Ce qui devrait permettre à l'entreprise de présenter des résultats 2013 « bien meilleurs » selon Gérard Servel. Le président de Miel mutuelle table sur un retour aux bénéfices en 2014. Les résultats de l'exercice 2013 seront présentés fin mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/01/2015 à 18:58 :
Pour le montant mensuel de 265 euros/mois pour 2 personnes dont un retraité les remboursements n'étaient pas si performants et certains modules imposés n'étaient pas adaptés aux personnes de plus de 60 ans. C'est pour cela que j'ai quitté Miel et pourtant nous sommes stéphanois quel dommage !!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :