Le secteur de l'ESS face au défi du financement

 |   |  1260  mots
(Crédits : Bpifrance)
Le modèle économique, et plus spécifiquement le statut des entreprises de l'économie sociale et solidaire, peut s'avérer être un frein lors des levées de fonds. Cependant, les entrepreneurs sociaux se tournent vers de nouvelles formes de financement, plus spécialisées, à l'image des fonds d'impact investing. En parallèle, les mentalités des investisseurs traditionnels évoluent. Et les premiers résultats, positifs, sont là.

Si les dispositifs de financement de l'économie sociale et solidaire (ESS) s'améliorent et se diversifient, des difficultés d'accès au financement persistent, selon la taille, le secteur ou le stade de développement de l'entreprise. Tel est, en partie, le bilan dressé par la commission ESS France dans son rapport de mars 2017 portant sur le financement des entreprises de ce secteur.

Plus précisément, l'un des principaux obstacles que rencontrent les entrepreneurs sociaux dans l'accès à des fonds leur est intrinsèque : le "problème du financement des entreprises sociales est d'abord un problème de modèle économique", déclarait Arnaud Mourot, directeur général Europe d'Ashoka.

Modèle économique

Devant allier rentabilité économique et recherche du progrès social, le modèle des structures de l'ESS est particulier car il doit répondre à une équation : s'adresser à des publics parfois en difficulté et peu solvables tout en s'assurant un revenu. Si bien que la rentabilité des entreprises sociales peut être limitée.

Aussi, quand une startup sociale cherche à lever des fonds au moment de son développement ou de son changement d'échelle, les éventuels investisseurs peuvent préférer se...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :