Fiducial Legal by Lamy dope ses avocats à l'intelligence artificielle

 |   |  514  mots
(Crédits : Pixabay)
Le cabinet lyonnais spécialisé en droit des affaires développe, avec la legaltech Lexbase, une solution statistique qui s'appuie sur l'intelligence artificielle pour épauler ses collaborateurs dans l'élaboration de leur stratégie procédurale en matière de contentieux.

Les 63 avocats de Fiducial Legal by Lamy vont désormais pouvoir s'appuyer sur l'intelligence artificielle dans la préparation de leurs dossiers. Le cabinet lyonnais spécialisé en droit des affaires a noué un partenariat avec l'éditeur juridique Lexbase, avec, pour objet, la co-construction d'une solution d'IA au service de ses juristes.

Concrètement, ces derniers auront accès à un outil statistique, nommé LegalMetrics, qui s'appuie sur une base de données compilant plus de 4 millions de décisions de justice. Ainsi, dans le cadre, par exemple, d'un préjudice corporel, les avocats auront accès à la durée moyenne du contentieux, la part d'appel et de pourvoi en cassation lorsque la décision est donnée, le montant moyen des indemnités...

Un outil très précis, qui ira même jusqu'à cartographier les décisions en fonction de tel ou tel tribunal pour dégager des tropismes locaux.

"Cette solution est une aide à la prise de décision et à la stratégie procédurale en matière de contentieux. Ce n'est pas un outil magique, mais un outil qui permet aux professionnels du droit d'avoir un regard complémentaire grâce à l'analyse de la jurisprudence. Cela rend le droit plus lisible", commente Luc-Marie Augagneur, avocat-associé de Fiducial Legal by Lamy qui a participé à l'élaboration du projet.

"Atouts concurrentiels"

Au-delà d'un accompagnement de l'avocat dans la structuration et l'argumentation de son dossier, la solution est aussi présentée comme un moyen permettant de favoriser la négociation "à l'amiable" des litiges, et ainsi éviter de longues et coûteuses procédures devant les tribunaux.

"L'outil LegalMetrics peut permettre aux deux parties qui s'opposent dans un dossier d'objectiver la situation et d'analyser le niveau de risque grâce à l'analyse statistique. L'intelligence artificielle va ainsi permettre de développer les nouveaux modes alternatifs de règlement des litiges", poursuit Luc-Marie Augagneur.

Appliquée dans un premier temps aux départements de droit de la concurrence et de la distribution et celui du droit commercial-baux commerciaux de Fiducial Legal by Lamy, la solution devrait être, à terme, déployée à l'ensemble des spécialités du cabinet.

"La solution existe déjà, les premiers paramétrages sont en cours. Elle devrait être mature d'ici à six mois. C'est un travail de longue haleine qui va nous donner des atouts concurrentiels indéniables", estime Luc-Marie Augagneur.

Outil collaboratif

Plutôt que d'être simplement consommateur d'un service livré clé en main, le cabinet d'avocats, "attentif au sujet de la transformation digitale de la profession" a opté dès le départ pour une collaboration en co-construction avec une legaltech.

"Nous souhaitions être co-acteurs de cette transformation pour développer des outils qui répondent vraiment à nos besoins, et eux recherchaient un cabinet pour accompagner la mise au point de leur innovation. La collaboration avec Lexbase nous est parue comme une évidence", rapporte Luc-Marie Augagneur.

Ce qui s'est traduit, depuis plusieurs mois, par l'organisation d'ateliers pour croiser le savoir-faire technologique des data scientists de Lexbase avec les expertises métiers des avocats de Fiducial Legal by Lamy.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :