Solaire : Recom Italia prend possession de Sillia Lannion

 |   |  635  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Le tribunal de commerce de Lyon choisit Recom Italia, une entité dans la galaxie du conglomérat japonais Inabata, pour reprendre les activités de Sillia à Lannion, dans les Côtes-d'Armor. Le site de Vénissieux (ex Bosch Solar) va définitivement disparaître entraînant le licenciement des 130 collaborateurs.

Le jugement rendu ce jour par le tribunal de commerce de Lyon concernant Sillia VL, ex-champion français de la fabrication de panneaux solaires, marque l'épilogue d'un long feuilleton semé d'embûches. La juridiction consulaire a retenu le plan présenté par Recom Italia SRL portant sur la reprise des seuls actifs du site Sillia VL de Lannion, dans les Côtes-d'Armor, et de 43 des 44 salariés. Le site de Vénissieux (ex Bosch Solar) va définitivement disparaître entraînant le licenciement des 130 collaborateurs.

Recom Italia, filiale de Recom Group* fondé en 2007 et, affichant 84,3 millions d'euros de revenus et 3 millions d'euros de résultat en 2015, a donc été préféré à F.B.J.B, holding industrielle basée à Châtellerault et encore en lice dans la dernière ligne droite.

Sous-traitance en Pologne

Le choix était attendu dans la mesure où tous les organes de la procédure judiciaire s'étaient prononcés pour le candidat italien tandis que les représentants du personnel de Sillia Lannion l'avaient accueilli très favorablement. De leur côté, les trois clients en affaire avec Sillia et présents à l'audience du 14 juin ont apporté un témoignage sans appel affirmant qu'assembler des modules...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :