CNR  : une sortie de crise en bonne voie

 |   |  726  mots
(Crédits : Reuters)
La CGT qui avait déclenché le mouvement de protestation fin septembre se déclare plutôt satisfaite du document proposé par le médiateur désigné par le préfet de région, fin novembre. Ce "relevé de conclusions", appelé à amender le projet de réorganisation, doit être signé par les différentes organisations syndicales et la direction avant d'être transmis au secrétaire d'Etat chargé des transports.

"C'est une sortie de conflit honorable", estime Hervé Laydier secrétaire CGT du Comité central d'entreprise de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR). Le mouvement revendicatif a été déclenché le 29 septembre dernier par ce syndicat majoritaire en réaction au projet de réorganisation de la CNR tel qu'initialement présenté par Elisabeth Ayrault, présidente du directoire. Le préfet de région, Michel Delpuech, avait conditionné la désignation d'un médiateur à l'arrêt du blocage des écluses, intervenu à plusieurs reprises.

CCE du 16 décembre

La mission de médiation confiée, fin novembre, à Philippe Dhenin, ingénieur des Ponts et Chaussées et ancien dg adjoint à la région Rhône-Alpes, s'achèvera le 8 décembre. La dernière réunion avec les instances syndicales et la direction s'est tenue lundi soir. Elle a abouti à un "relevé de conclusions" qui doit maintenant être signé par les différentes parties d'ici à jeudi soir.

Le document sera alors transmis à Alain Vidalies, secrétaire d'Etat chargé des transports. Ce calendrier a été contraint pour tenir le rendez-vous du CCE de la CNR convoqué le 16 décembre prochain à Lyon et devant rendre son avis sur le projet de nouvelle organisation.

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :