Bercy attaque l'enseigne Casino

 |   |  345  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Soupçonné de pratique commerciale illicite, le groupe Casino, installé à Saint-Etienne a été assigné par le ministère de l'Economie devant le tribunal de commerce de Paris.

Le ministère de l'Economie a annoncé mardi avoir assigné le distributeur Casino devant le tribunal de commerce de Paris pour des pratiques commerciales présumées "illicites", comme il l'avait fait début novembre pour le groupe Carrefour.

Cette assignation intervient au dernier jour des négociations annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs et, comme pour Carrefour, elle "fait suite à une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes" (DGCCRF), a précisé Bercy dans un communiqué.

Lire aussi : Casino : À Saint-Etienne pour la vie ?

Le ministre de l'Economie, Michel Sapin, et ses secrétaires d'Etat au Commerce, Martine Pinville, et à l'Industrie, Christophe Sirugue, reprochent à Casino "d'avoir exigé de ses fournisseurs l'émission d'avoirs hors contrats annuels, conditionnant la poursuite de la relation d'affaires".

Ils demandent au tribunal de commerce d'infliger une amende à Casino et d'ordonner au groupe et à ses filiales de "mettre fin à leurs pratiques illicites" et de "restituer les sommes indûment perçues".

Amende de 2 millions d'euros ?

Le distributeur a au contraire défendu dans un communiqué le

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2017 à 17:37 :
Ils sont toujours limites les supermarchés avec leurs fournisseurs et bien entendu plus ces derniers sont petits et plus ils sont vulnérables.

L'avènement des supermarchés fut le signe de la financiarisation du commerce et donc de l'économie, ces énormes boites faisant leurs juteux bénéfices surtout grâce aux déplacements considérables de capitaux qu'ils génèrent tout en jouant sur les délais de paiement et autres stratégies comptables.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :