Numérique : où sont les femmes ?

 |   |  1163  mots
Chez Simplon Lyon, sur 24 élèves, 11 sont des femmes. Dans les écoles d'ingénieur, elles ne représentent que 8 % des étudiants selon le Syntec Numérique.
Chez Simplon Lyon, sur 24 élèves, 11 sont des femmes. Dans les écoles d'ingénieur, elles ne représentent que 8 % des étudiants selon le Syntec Numérique. (Crédits : Karen Latour / ADE)
Dans le numérique, les femmes représentent 27 % des effectifs. Un pourcentage encore plus faible dans les métiers à dominante technique de ce secteur, tels que l'ingénierie informatique. Parmi les causes identifiées : l'orientation. Pourtant, depuis quelques années, les lignes bougent. Dernier mouvement en date : le lancement du hashtag #JamaisSansElles.

Concentrée, Michèle s'attelle à son ordinateur. Autour d'elle, une vingtaine d'élèves assistent aux cours dispensés par Simplon Lyon. Tous ont le même objectif : se former aux métiers du numérique. Mathilde Aglietta dirige cette école pas comme les autres, où "des personnes habituellement peu représentées dans le numérique ont accès à une formation gratuite." Le seul réel critère de sélection repose sur la motivation.

À 37 ans, Michèle avoue avoir "fait plein de choses" avant d'intégrer Simplon en octobre. Mais lorsqu'elle a codé pour la première fois, "ce fut comme une révélation." Si bien qu'elle compte désormais en faire son métier : "Je voudrais plutôt me spécialiser dans du back end", détaille-t-elle. Autrement dit, dans le développement non-visible d'une application ou d'un site internet.

Prise de conscience collective

Dans sa promo de 24 élèves, 11 sont des filles. Étonnant lorsque l'on sait que "le numérique compte 27 % de femmes, alors qu'elles représentent 48 % de la population active", selon Fabienne Billat, responsable de l'antenne Femmes du numérique à Lyon, commission du Syntec numérique (Syndicat des professionnels du numérique), qui vise à promouvoir l'égalité entre hommes et femmes dans ce secteur.

Car, en termes de parité, les choses ne vont pas de soi dans le digital. On ne recense que 12 % de femmes au sein des développeur informatiques, un métier plus technique. Avec seulement "8 % de filles dans les écoles d'ingénieur" selon le Syntec numérique, ce sont essentiellement "les métiers les plus techniques, comme celui de développeuse, qui sont les plus touchés par le manque de féminisation", comme le souligne Agnès Crépet, membre de l'équipe Duchess France, une association destinée à promouvoir les développeuses et les femmes ayant des profils plus techniques, mais aussi co-fondatrice de Ninja Squad.

Depuis quelques années, plusieurs mouvements se sont donc créés pour favoriser l'accès des femmes aux emplois du secteur numérique. Dernier en date, cet appel, lancé sous le hashtag #JamaisSansElles par une vingtaine d'acteurs du numérique. Des hommes pour la plupart.

"Dorénavant, nous ne participerons plus à aucune manifestation publique ou événement médiatique [...] qui ne compteraient aucune femme", écrivent-ils par exemple.

Simplon

En tant que femme, Michèle avait des a priori sur le développement informatique. Mais elle les a rapidement...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2016 à 15:31 :
27%, c'est quasiment la parité si l'on considère que 30 % des mecs sont gay de nos jours :-)
Réponse de le 06/02/2016 à 12:37 :
une phrase aussi intelligente méritait un smiley à la fin...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :