Recrutement, la tendance du personal branding

 |  | 460 mots
(Crédits : DR)
Par Christophe Catoir, directeur général du pôle executive, groupe Adecco

On connaissait l'importance du marketing sur notre société de consommation et dans la promotion de nos produits, services et prestations rendues par nos entreprises. On connaissait la puissance des marques, vecteur de confiance dans l'acte d'achat ou d'appartenance à certaines formes de communauté. Et nous en connaissons le succès. Ce qui est nouveau, c'est de voir ces concepts s'imposer à l'individu.

Transparence sur chacun

En effet, sur le marché de l'emploi, il apparaît essentiel de sortir du lot en assurant son auto-promotion. L'explosion du digital a autorisé, voire imposé une très grande transparence sur chacun. Le négliger ou le subir peut s'avérer dangereux. En réalité, il s'agit d'une formidable opportunité pour qui sait l'exploiter !

Qui n'a pas « googlé » le nom de son client, son collègue ou un candidat potentiel ? Ces recherches permettent de connaître une partie de l'histoire de chacun. À ce titre, nous devrions tous régulièrement consulter notre e-réputation afin d'en garder la maîtrise, mieux, l'animer. Si tout candidat appelé à mener un entretien de recrutement ira quérir en quelques clics l'information sur l'entreprise, l'employeur en fera autant sur la personne qu'il rencontre et cette tendance est une lame de fond inéluctable.

Révéler plutôt que cacher

Quel formidable moyen, démocratique et accessible à tous, de montrer ce que l'on réalise et ce que l'on vaut ! Les technologies nouvelles offrent de nombreuses possibilités. Les plus courues font appel aux réseaux sociaux, où chacun pourra créer sa propre « vitrine ». Mais le dépôt d'informations ne suffit pas. Seul l'activisme paie, à condition d'être centré sur ses zones de compétences ou d'intérêt. On voit par ailleurs se développer des questionnaire en ligne permettant de révéler ses aspirations personnelles et éléments de motivation sous la forme d'un radar.

Elles peuvent être partagées et comparées avec son réseau restreint ou étendu, et même donner lieu à un matching de ses talents avec l'environnement et la culture de l'entreprise visée. On peut briller fort et vite, mais n'assurer qu'une courte notoriété. Il faut trouver la bonne mesure pour s'assurer une auto-promotion personnelle fidèle, humble et engageante. Être « innovant » garantit une avance sur ses compétiteurs, en l'occurrence les candidats engagés dans une même démarche de recherche. À l'heure de la résurgence du CV anonyme, une réponse alternative passerait par une communication plus transparente et plus nourrie, à même de lever les a priori en faisant la promotion des qualités intrinsèques et réalisations concrètes de chacun. Révéler plutôt que cacher, c'est probablement la voie à explorer. C'est en tout cas le sens de l'histoire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2015 à 10:50 :
si je comprend le sens que prend la réalité des réseaux, je ne peux que m'émouvoir de deux aspects qui m'interrogent:
-L'émergence du "moi" surdimensionné que l'on constate tout les jours, qui abime les notions de partage, de rencontre et empêche de tenir compte de son environnement humain.
-Les risques très importants liés à la non protection des informations personnelles
Ces incitations à faire un marketing de soi pour se vendre comme un kleenex porte en soi une dépréciation de l'homme concerné et de son histoire qui est majeure et lui sera certainement préjudiciable sur le long terme.
Réponse de le 10/03/2015 à 11:47 :
Qu'on en ait peur, ou qu'on l'accepte, cela ne fait aucune différence. Car c'est ainsi que vont les choses aujourd'hui. Les réseaux sociaux professionnels existent et on ne peut pas faire sans...
Pas certaine que cela détruit tant que ça les relations humaines. La nouvelle génération en est un exemple. Elle n'a pas son pareil pour mobiliser les gens autour de causes ou de projets.
Quant au marketing "Kleenex", comme vous dites, l'art de se vendre a toujours existé. Et bien souvent, c'est ce qui fait la différence entre ceux qui réussissent et ceux qui ne réussissent pas dans leur carrière professionnelle.
Ce qui est certain, par contre, c'est qu'il y a tellement de gens qui sont à la recherche d'une opportunité professionnelle, qu'on ne risque pas de trouver sa place en restant invisible... Mais chacun fait ce qu'il veut !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :