Prix "InnoJump" : Klokers, l'heure de la révolution

 |   |  424  mots
(Crédits : DR)
En proposant une montre à la technologie et au design innovants, Klokers compte bien bouleverser le "marché de l'horlogerie traditionnelle". Siège social installé à Annecy et production côté Helvète, cette jeune pousse atypique est nominée dans la catégorie "InnoJump" du prix de l'Innovation "Innowards", organisé par Acteurs de l'économie-La Tribune. Les internautes ont jusqu'au 25 octobre pour désigner leur lauréat.

Opération 4e levée de fonds pour la startup Klokers. En lançant vendredi 14 octobre une campagne de crowequity via raizers, l'horloger franco-suisse - le siège à Annecy, la production à Eysins (VD) - compte récolter 500 000 euros par ce biais. Au total, cette nouvelle opération d'augmentation de capital devrait aboutir à une levé de fonds d'environ 3 millions d'euros. Si celle-ci se concrétise, la startup aura levé 5 millions d'euros depuis sa création en 2014.

Cette ambition financière répond au potentiel de l'entreprise haute-savoyarde, fondée par Nicolas Boutherin et Richard Piras. Les raisons de l'engouement des investisseurs et du public pour cette jeune pousse ? Une montre qui permet "de voyager à travers le temps" grâce à une innovation technologique et de design.

Lire aussi : InnoWards | Prix de l'Innovation Edition Savoie Mont Blanc

L'objet est inspiré de la règle à calcul et animé par un mouvement de haute technologie (mouvement de haute précision à quartz). Le cadran de la Klok-01 est quant à lui composé de trois disques circulaires - un pour les heures, les minutes et les secondes - qui tournent à différentes vitesses et glissent les uns sur les autres. Les bracelets sont également modifiables, adaptables à chaque ambiance quotidienne. Comptez environ 400 euros pour la Klok-01 et moins de 900 euros pour la Klok-02.

Course contre la montre

Alors que les horlogers suisses ont le moral en berne, la startup fashiontech veut, grâce à son produit, bouleverser une industrie qu'elle juge "conservatrice".

"Klokers se base sur les attentes du marché actuel et s'éloigne de la verticalisation et de la codification du marché de l'horlogerie traditionnelle. Nous voulons garder un œil extérieur en nous préservant du prêt-à-penser. Nous sommes à l'opposé de la manufacture horlogère, confiait la direction dans nos colonnes en septembre 2016.

Mais pour valider sa révolution, Klokers entame une course contre la montre. Alors que cette"industrie consomme beaucoup de cash", la jeune pousse doit atteindre rapidement son point d'équilibre. Après 2 000 montres vendues en 2015, elle ambitionne d'en écouler 10 à 12 000 en 2016, pour un objectif vital à 30 000 ventes d'ici 2017-2018.

A cette échéance, la startup devrait réaliser un chiffre d'affaires de 6,5 millions d'euros, contre 2,1 millions d'euros prévus pour 2016. Pour cela, Klokers pourra compter sur un marché qu'elle estime à 80 millions de personnes, et sur un réseau de distribution qui sort des codes de l'horlogerie traditionnelle, à travers des e-shops et concept stores dans plusieurs villes du monde.

 Lire le portrait des deux autres candidats :

InnoWards | Vote InnoJump

InnoWards | Footer Partenaires

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :