A Saint-Etienne, le Lien veut créer une autre économie

 |   |  404  mots
L'équivalent de 130 000 euros de Liens est actuellement en circulation.
L'équivalent de 130 000 euros de Liens est actuellement en circulation. (Crédits : YP)
Après quatre années de préparation, le Lien a été lancé officiellement par l'association MLCC42. Cette première monnaie locale complémentaire stéphanoise vise à favoriser les commerces éthiques et les circuits courts.

La Gonette à Lyon, la Doume à Clermont-Ferrand, la Commune à Roanne... la liste des monnaies locales complémentaires (MLC) vient de s'allonger d'un nouveau nom. Après quatre années de gestation, le Lien a été lancé officiellement samedi 10 septembre à Saint-Etienne par l'association MLCC42.

L'équivalent de 130 000 euros de cette nouvelle monnaie locale est actuellement en circulation. Elle est disponible en billets de 1, 2, 5, 10 et 20 liens, un Lien valant un euro. Pour le moment, une trentaine de structures du bassin stéphanois (commerces, associations, coopératives, professions libérales, artistes...) acceptent d'être payés en Liens. L'association compte à ce jour 230 adhérents utilisateurs de cette monnaie locale complémentaire.

Encourager la consommation citoyenne

L'objectif d'une MLC est d'encourager la consommation citoyenne en favorisant les commerces éthiques et les circuits courts. Les structures intégrées au réseau doivent répondre à certains critères sociaux, solidaires et/ou environnementaux. Cela peut se traduire concrètement par de l'animation culturelle, la mise en œuvre de mesures d'économie d'énergie ou encore l'embauche de publics défavorisés. "Nous accueillons tous les professionnels qui ont une volonté de progresser dans ces domaines", résume Rémi Colomb, animateur de l'association MLCC42. Autre condition indispensable : la structure ne doit pas appartenir à une grand groupe.

Lire aussi : La gonette, monnaie locale lyonnaise, sera lancée le 7 novembre

Sur le bassin stéphanois, deux comptoirs permettent aux adhérents de convertir des euros en Liens.

"Une monnaie locale complémentaire reste dans l'économie réelle alors que 95 % de la circulation de l'argent dans le monde se fait sur les marchés financiers, favorisant la spéculation, souligne Rémi Colomb. Avec une monnaie comme le Lien, les richesses produites sur le territoire profitent à ceux qui sont sur le territoire. Cela crée un effet multiplicateur et permet de faire émerger une autre économie."

Tickets restaurant

Les professionnels du réseau peuvent soit reconvertir leurs Liens en euros, soit les redépenser auprès des autres structures acceptant la MLC, se rémunérer en Liens ou même payer un salarié si celui-ci l'accepte. « Juridiquement, une monnaie locale complémentaire a le même régime que les tickets restaurant », précise Rémi Colomb.
Soutenue par le conseil régional, l'association MLCC42 emploie deux salariés depuis le mois de juin. Elle s'apprête à lancer une campagne de crowdfunding sur la plateforme HelloAsso afin de financemer son fonctionnement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :