Déraillement à Solaize : fin des opérations de secours

 |   |  609  mots
Fret ferroviaire (image d'illustration).
Fret ferroviaire (image d'illustration). (Crédits : VIIA)
Lundi matin, à 4h30, quatre wagons transportant des matières dangereuses ont déraillé à la gare de Sibelin à Solaize, près de Feyzin. La préfecture du Rhône a déclenché le plan Orsec afin de coordonner la mise en œuvre des moyens de secours et favoriser le retour à la normale. Les opérations de secours sont désormais terminées.

>> Article mis à jour à 9h30 mardi 14 mars

Près de 24h après le déraillement de quatre wagons transportant des matières dangereuses au niveau de la gare de Sibelin à Solaize, les opérations de secours sont terminées. Le dépotage pour assurer le transfert des produits dans des wagon sains a pris fin aux environs de 3h40 ce mardi matin. Le plan Orsec a ensuite été levé par la préfecture du Rhône. Par ailleurs, le trafic des trains TER reliant Lyon avec Saint-Etienne ou Valence reprend progressivement.

Alors que 20 tonnes de bioéthanol se sont déversées sur les voies en gare de Sibelin à Solaize, la préfecture du Rhône avait décidé de déclencher le plan Orsec TMO (transport de matière dangereuse) lundi matin. A 4h30 ce jour-là, quatre wagons transportant des matières dangereuses avaient déraillé au niveau de la gare de triage située au sud de Lyon. Trois d'entre eux se sont couchés.

"Une fuite a été constaté sur l'un des wagons qui contenait 60 tonnes de bioéthanol", un liquide inflammable, indique la préfecture du Rhône dans un communiqué.

Organisation  des secours

La fuite a été colmatée au bout de deux heures. Et les pompiers ont mis en place un tapis de mousse sur les voies pour éviter l'inflammation du produit. Déclencher le plan Orsec "transports de marchandises dangereuses" va permettre de coordonner la mise en œuvre des moyens de secours (65 pompiers et 22 engins mobilisés) et le retour à la normale. "L'essentiel a été évité, le danger premier d'inflammation est écarté avec la mise en place de la mousse", a indiqué sur twitter la préfecture du Rhône. Les nappes phréatiques ne sont pas menacées.

Le plan Orsec (Organisation de la réponse de sécurité civile) permet l'organisation à l'échelon départemental des secours et des moyens publics et privés sous une direction unique afin de faire face aux différentes catastrophes, qu'elles soient naturelles, sanitaires ou industrielles. Il avait par exemple été déployé à Lyon par le préfet de région de l'époque, Michel Delpuech, lors de l'Euro 2016 de football. Dans le cas des transports de marchandises dangereuses, il peut intégrer des dispositions spécifiques à l'organisation des secours.

Le CFAL en question

Mais cet accident remet surtout en lumière le débat autour du tracé du contournement ferroviaire de l'agglomération lyonnaise (CFAL).

"La gare de Sibelin fait partie de celles retenues pour le futur tracé sud du CFAL. Cet accident est la preuve qu'il s'agit du mauvais emplacement. Le contournement doit se faire hors zone de transport des voyageurs", indique-t-on du côté d'Europe Ecologie Les Verts du Rhône et de la métropole Grand Lyon.

La gare de triage de Sibelin est située en zone Seveso - zone industrielle dangereuse - notamment du fait de sa proximité avec la raffinerie Total de Feyzin. Il s'agit de fait d'un périmètre de risques technologiques élevé. Un des arguments mis en avant par la mairie de Solaize, également opposée au projet.

Jean-Charles Kohlhaas, porte-parole du groupe Rassemblement Citoyen Écologique et Solidaire à la région Auvergne-Rhône-Alpes, complète :

"Il ne s'agit pas de remettre en question le fret ferroviaire pour les matières dangereuses. Il faut les mettre sur les rails car ce transport reste plus sûr que celui routier. Cependant, il serait plus intelligent de faire en sorte que le contournement soit les plus éloigné de l'agglomération. Même si un tracé plus large ne supprime pas les risques, il les minimise."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/03/2017 à 7:53 :
C'est sur.
Pour un incident mineur et sans conséquences, on demande 1,5 à 3 Md d'euros d'investissements, la destruction de nouveaux pans de campagne et de nature pour créer une 4 ieme ligne de chemin de fer sur l'axe Lyon-Valence.
Halte au massacre des campagnes et de la nature. Halte aux investissements démesurés. Améliorons l'utilisation et la sécurité des infrastructures existantes.
a écrit le 13/03/2017 à 19:44 :
La traversée d' une zone SEVEZO par des matières dangereuses devait être dans le cadre d' un plan de prévention avec des mesures contraignantes . Les anciens se souviendront de la catastrophe de port Herriot...l' histoire continue et se répète . Le retour d' expérience ne fonctionne pas à bloc dans la région....
a écrit le 13/03/2017 à 19:43 :
"bioéthanole" sans e.
Il est à 95° (l'azéotrope eau/éthanol) ? Ne pas trop respirer les vapeurs sinon risque d'être positif à l'alcootest et marcher en zigzag. :-) L'alcool (celui de pharmacie, et des boissons alcoolisées), c'est inflammable, son danger principal.
Les ennuis semblent souvent se produire sur les aiguillages, ça se comprend mais ça devrait être le point de contrôle principal.
a écrit le 13/03/2017 à 18:18 :
Le projet de contournement du noeud ferroviaire Lyonnais est à activer d'urgence.
Les lignes verticales à l'ouest du Rhône y compris et surtout en aval de Givors ne sont pas optimisées. Enfin, le barreau horizontal Givors / St Exupéry / Alpes manque cruellement pour les voyageurs venant de Loire et Auvergne, impliquant une surcharge abbérante sur Part Dieu largement saturée. La préservation de la ligne Clermont / St Etienne y puiserait au passage tout son sens.
a écrit le 13/03/2017 à 17:52 :
Ok pour la nouvelle ligne mais il faut que ce soit les écolos et eux seuls qui paient la construction de la ligne.

Le fait de construire le CFAL diminue les coûts.
Les voies seront remisent à neuf et il ne devrait plus y avoir d'incident.

Le fret nous coûte déjà assez cher par rapport à la concurrence, sans en rajouter.

En bonne entendeur salut.

Michel Blanc

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :