La gare d’Annemasse change de dimension

 |   |  477  mots
(Crédits : Didier Bert)
La toute nouvelle gare d’Annemasse s’apprête à accueillir le futur réseau ferroviaire transfrontalier Léman Express. Ce RER franco-suisse multipliera par dix la fréquentation de la station annemassienne, qui en fera la quatrième gare en Auvergne-Rhône-Alpes.

C'est une nouvelle ère qui s'annonce pour la gare d'Annemasse. Reconstruite de zéro à côté de l'ancien bâtiment de la SNCF, la station annemassienne bénéficie d'un nouveau quai, dédié au futur Léman Express, ainsi que d'un édifice flambant neuf, et même d'une Maison des mobilités et du tourisme.

" L'infrastructure ferroviaire de la gare d'Annemasse a été entièrement renouvelée ", souligne Mathieu Chabanel, directeur général délégué chez SNCF Réseau.

Le tout est intégré dans un nouveau quartier en construction où 1 500 logements côtoieront des commerces et un hôtel.

Quatre à cinq millions de passagers

C'est en vue du déploiement du Léman Express que la gare et son quartier ont changé de dimensions. Ici, ce sont 50 millions d'euros qui ont été investis pour relever le défi de transformer la gare haut-savoyarde en noeud ferroviaire de dimension régionale.

À compter du 15 décembre, le premier RER situé hors de l'Île-de-France, enverra 230 trains en gare d'Annemasse chaque jour. La gare verra son trafic être décuplé en quelques mois: de 400 000 passagers, elle verra quatre à cinq millions de passagers transiter par ses voies dès l'an prochain.

Cette explosion du trafic propulsera la gare d'Annemasse à la quatrième place en Auvergne-Rhône-Alpes, derrière les deux gares lyonnaises et celle de Grenoble, pointe Philippe Soleil, le pilote d'opérations CEVA France chez SNCF Réseau, chargé de la supervision des infrastructures destinées au Léman Express.

Genève en 19 minutes

Toutes les dix minutes, un train du Léman Express partira pour le centre de Genève, qu'il atteindra en 19 minutes... alors qu'il faut 50 minutes minimum aujourd'hui en automobile, et beaucoup plus au moment de l'heure de pointe.

L'amélioration est incontestable pour les futurs voyageurs puisque jusqu'à présent, il n'y avait aucun train direct entre Annemasse et Genève, malgré le flot de travailleurs transfrontaliers qui rejoignent la ville de Suisse Romande chaque jour pour se rendre à leur travail.

" La gare d'Annemasse sera le point d'appui naturel du Léman Express côté français ", souligne Christian Dupessey, le maire de la ville et le président d'Annemasse Agglo.

Elle sera d'abord un lieu de convergence des voyageurs de l'agglomération annemassienne. Mais ce nouveau noeud ferroviaire enverra aussi des trains du Léman Express jusqu'à La Roche-sur-Foron, Évian et Saint-Gervais.

La nouvelle gare s'insère dans une offre renouvelée de transports. Déjà, des bus à haut niveau de service palliaient à l'absence de liaison ferroviaire entre Annemasse et Genève. La voie verte rencontre du succès avec près de 600 cyclistes usagers par heure, mentionne Christian Dupessey.

Simultanément au lancement du Léman Express, le tramway de Genève verra son parcours arriver jusqu'à Annemasse. De quoi donner une autre envergure à l'offre de mobilité dans le Genevois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :