La légère reprise bénéficie à l'emploi en Rhône-Alpes

 |   |  328  mots
Malgré les procédures de plans de sauvegarde et une « reprise encore modeste » de l’économie rhônalpine, l’emploi en région semble envoyer des signes de reprise selon l'Insee.

Une semaine après la publication de l'enquête mensuelle régionale de la Banque de France, c'est au tour de l'Insee Rhône-Alpes de présenter jeudi sa note conjoncturelle pour le dernier trimestre 2013. Leur constat est semblable, et leur commentaire identique : la région Rhône-Alpes est dans « une reprise encore modeste ». Face à une baisse des exportations qui se poursuit au 4e trimestre (-0,9 %) et des mises en chantier qui se rapprochent de leur niveau de 2010 soit - 4,4 % par rapport au 3e trimestre, la reprise est très faible dans l'industrie et les services marchands. Mais des signaux sont là : le taux de marge a continué à baisser entre 2010 et 2013, atteignant un niveau similaire à l'année 1985, mais devrait être stable en 2014. L'accès des PME au financement bancaire s'améliore également. « Plus de 9 PME sur 10 obtiennent les crédits demandés pour des investissements ».

 

L'intérim en hausse

 

Dans ce contexte, « les chefs d'entreprise sont toujours dans l'expectative », souligne Pascal Oger de l'Insee. Cependant, les signes d'un retour à la dynamique sont palpables et bénéficient à l'emploi. Le taux de chômage diminue de 0,1 point. Malgré les 62 plans de sauvegarde pour l'emploi que la région a connu entre le 1er juillet 2013 et le 2 avril 2014, impactant directement 3 200 emplois, les déclarations préalables à l'embauche (DPAE), hors intérim, augmentent au dernier trimestre 2013 : + 2,5 %. Portées par les CDD à long termes (+ 2,2 %) mais freinées par une baisse de 2,6 % des CDI. Seul l'emploi salarié dans le secteur du commerce progresse (+ 0,6 %), selon les données de la Direccte. Néanmoins en baisse de 0,2 % sur une année. Signe de reprise fragile, la tendance haussière de l'emploi intérimaire après cinq trimestres à la baisse. Ce sont ainsi 2 900 postes en plus qui ont été créés au dernier trimestre 2013. « Du fait de cette forte progression, le solde de l'emploi régional est positif. » Dans le même temps, l'industrie poursuit sa chute (- 0,3 %). Sur un an, le secteur a perdu 5 650 emplois.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :