Entreprises : l'éco-parc Rovaltain veut attirer les investisseurs

 |   |  561  mots
(Crédits : A.T.)
Chaque année, 200 emplois sont créés sur l'éco-parc Rovaltain. Construit autour de la gare Valence TGV, au sud de la région Rhône-Alpes, celui-ci compte bien affirmer son identité, promouvoir ses atouts pour attirer de nombreux investisseurs.

L'éco-parc Rovaltain, situé dans la Drôme autour de la gare Valence TGV Rhône-Alpes sud, souhaite attirer de nouveaux investisseurs. Son gestionnaire, le syndicat mixte éponyme, vient ainsi d'éditer plusieurs supports de communication et participe activement à des opérations afin d'en faire la promotion. Il faut dire que 111 hectares restent encore à aménager.

Développement durable

Et parmi ses atouts figurent notamment sa certification ISO 14001. Pour l'heure, en région Rhône-Alpes, seuls trois parcs d'activités l'ont obtenu. Deux autres sont en cours de certification. Une qualité de vie et une démarche environnementale sur lesquelles le syndicat mixte compte bien surfer. Mais pas que.

S'il est vrai que le parc doit bientôt accueillir la plate-forme de recherche en écotoxicologie et toxicologie environnementale Ecotox - ce qui lui donnera un rayonnement européen -, l'opérateur majeur reste toutefois la gare TGV. Un équipement sur lequel là encore le syndicat mixte ne peut que s'appuyer : 2h10 pour rallier Paris, 2,5 millions de voyageurs par an, etc. Sans oublier les autres modes de transports, tels les TER, les autoroutes avec l'A7 et l'A49 à proximité ou encore le fleuve Rhône. Le parc d'activités profite en effet d'un positionnement stratégique, à la croisée du sillon alpin et de la vallée du Rhône.

Favoriser la création d'emplois

Mais seuls 51 hectares ont pour l'heure trouvé acquéreur. Près de 120 entreprises se sont installées et près de 1900 emplois ont été créés (dont 75 % sont privés). L'offre de foncier reste dès lors importante, contrairement à d'autres territoires. Qui plus est à un prix moindre : le prix du mètre carré se situe entre 100 et 140 euros. Un montant en-dessous de celui des centre-ville de Grenoble ou de Lyon, où les prix peuvent varier entre 200 et 300 euros, voir bien davantage.

Afin de favoriser et simplifier l'installation des entreprises, 8 nouveaux hectares ont aussi déjà été aménagés par le syndicat. Des programmes immobiliers proposent également des bureaux à la location.

Sensibiliser les porteurs de projets et intermédiaires

C'est donc une véritable stratégie de communication qui vient d'être lancée pour attirer les professionnels de l'immobilier d'entreprise et les porteurs de projets. Des outils de démarchages et des films institutionnels viennent ainsi complétés le dispositif actuel. Les équipes du syndicat mixte, accompagnées de celles de l'agglomération Valence Romans sud Rhône Alpes, sont par ailleurs actuellement au Salon de l'immobilier d'entreprise (Simi) qui se déroule actuellement porte Maillot, à Paris.

Un film pour promouvoir l'éco-parc Rovaltain

Une présence essentielle pour présenter le territoire de Rovaltain. L'éco-parc accueille plus spécifiquement des activités tertiaires, numérique et de recherche environnementale. Dans le passé, des contacts ont pu y être noués, notamment le groupe lyonnais Cardinal qui a depuis construit des bâtiments sur la zone. L'événement vise aussi à promouvoir plus largement les 38 parcs d'activités qui jalonnent également le territoire de cette intercommunalité. Les propositions et opportunités sont dès lors très variées. A l'heure où Rhône-Alpes va fusionner avec l'Auvergne, ce bassin de vie veut ainsi se différencier, montrer qu'il a toute sa place dans cette nouvelle grande région, prêt à concurrencer les autres territoires en matière de parcs d'activités économiques et d'attractivité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2015 à 23:03 :
Effectivement, comme le montre votre film, l'eco-parc Rovaltain est plus facile d'accès en voiture que par le train .
Vous avez certainement noté comme moi que les TGV s'arrêtent de moins en moins à la gare de valence TGV, la SNCF privilégiant les gares d'Avignon et de Lyon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :