Choisir Savoie veut fédérer les entrepreneurs

 |   |  429  mots
Le club Choisir Savoie vise à fédérer les énergies des entrepreneurs de tous les secteurs d'activité.
Le club Choisir Savoie vise à fédérer les énergies des entrepreneurs de tous les secteurs d'activité. (Crédits : Choisir Savoie)
Les Pays de Savoie ne se résument pas aux sports d'hiver et aux travailleurs frontaliers, clament les fondateurs du club d'entrepreneurs Choisir Savoie. Ils veulent fédérer les créateurs de richesses des deux départements pour promouvoir la diversité de l'économie locale.

Cette démarche de marketing territorial vise à « donner une image plus complète des Pays de Savoie », explique Guy Lecomte, initiateur de Choisir Savoie, qui constate que les entrepreneurs locaux se sont regroupés jusqu'à présent par secteur d'activité. « Le territoire est structuré par les chambres consulaires, les pôles de compétitivité, les filières.... Or, il faut arriver à communiquer de manière transversale, pas seulement par métiers », affirme M. Lecomte.

Force de proposition

D'ores et déjà, le club Choisir Savoie a enregistré les adhésions d'entreprises aussi diverses que le transformateur de lait Entremont, le fabricant d'outils Tivoly, la banque Laydernier,la Compagnie des bateaux du lac d'Annecy, Jean Lain Automobiles, PSB Industries...

« Aujourd'hui ce n'est pas simple de créer une dynamique, témoigne René Nantua, co-fondateur du club et ancien président de Thésame. Mais il n'a jamais été aussi nécessaire de le faire. On voit bien la fracture entre les élus et la société civile, mais ce n'est pas bon du tout. Nous voulons être une force de proposition constructive. »

Inquiétudes présentes

Une des inquiétudes de Choisir Savoie est la résidentialisation de l'économie, sous la double poussée du tourisme et du travail frontalier. « Un territoire performant est un territoire qui trouve un équilibre entre l'économie résidentielle et l'économie productive, affirme René Nantua. Veut-on favoriser cet aspirateur à compétences qu'est le travail frontalier, au détriment des entreprises locales, ou bien veut-on davantage d'équilibre? »

La réorganisation territoriale de la région inquiète également les fondateurs de Choisir Savoie, notamment la place des métropoles qui se renforce au sein de la région Auvergne-Rhône-Alpes. « La mode est à la concentration, mais le polycentrisme, que nous connaissons en Pays de Savoie - qui ne compte aucune métropole - est une force, assure M. Nantua. C'est peut-être même le modèle qui prédominera demain. »

Fédérer les entrepreneurs

Les entrepreneurs doivent répondre à ces inquiétudes en faisant valoir leur voix auprès du corps institutionnel, souligne René Nantua. Choisir Savoie vise à devenir un laboratoire d'idées « apolitique et non autonomiste », précisent en chœur Guy Lecomte et René Nantua.

Pour cela, Choisir Savoie ambitionne de recruter de nombreux entrepreneurs afin d'atteindre une masse critique dès que possible. Cette force de proposition se constituera alors en comités de réflexions, qui émettront des suggestions aux élus. À court terme, les fondateurs ambitionnent de passer de la quarantaine d'adhérents actuels à plusieurs centaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :