Hollande affirme le rôle des territoires dans la réussite de la COP21

 |   |  467  mots
(Crédits : Maxime Hanssen)
En clôture de la première journée du sommet Climat et territoires qui se déroule à Lyon, jusqu'au 2 juillet. François Hollande a souligné l'importance de ce rendez-vous dans la réussite de la COP21, affirmant le soutien de la France dans la transition climatique des territoires des pays en développement.

Après une visite à la CNR et la découverte du projet Hyway, François Hollande a conclu mercredi, la première journée du sommet mondial Climat et territoires qui se déroule jusqu'au 2 juillet à Lyon. Dans son allocution, le Président de la République a souligné l'importance de ce rendez-vous dans la réussite de la Conférence environnementale (COP 21), qui se déroulera à Paris, fin novembre, début décembre.

 "Ce sommet marque une détermination collective, une prise de conscience. Il accélère la mobilisation du monde entier, de tous les acteurs" a indiqué le chef de l'Etat.

François Hollande a affirmé sa volonté d'associer les territoires à la COP 21. "Les engagements des États seront vides s'ils ne sont pas remplis par les territoires", les appelants à "mettre en avant les résultats concrets qu'ils ont déjà obtenus".

Soutien de la France au développement du Sud

Dans cette logique territoriale, le Président a détaillé la nécessité de développer, sans oublier les territoires ruraux, les villes du futur plus écologiques, notamment dans les pays émergents. Dans ces derniers, la France, via l'agence française du développement, s'est dite prête à accompagner ces transformations. "L'agence sera à la tête de l'innovation, et elle favorisera le développement de nos technologies dans les pays les plus pauvres", a-t-il précisé.

Sommet Climat lyon hollande

 François Hollande a également abordé la question du financement du fond vert, levier d'action pour financer la transition climatique. "Il faut qu'une partie de ces fonds puisse être directement accessible aux gouvernements locaux, aux collectivités territoriales, aux territoires. Ca, c'est l'enjeu majeur", a-t-il ajouté, en donnant quelques pistes de réflexion comme le soutien du plan "Juncker" de la Commission européenne. Du côté français, il a annoncé que la Caisse des Dépôts disposait d'un fond spécifique de 15 millions d'euros.

Compétitivité et innovation pour les entreprises

Ce montant pourrait aider le financement de projets innovants d'entreprises. François Hollande a justement réaffirmé le potentiel de croissance, d'innovation et de compétitivité de la transition. Il s'est notamment félicité de la volonté des acteurs européens d'établir un prix fixe de la tonne de carbone.

 Enfin, à cinq mois de la COP 21, le président Hollande a réaffirmé ses objectifs, "une alliance qui repose sur quatre piliers" :

  • Un accord universel contraignant différencié.
  • Des contributions portées par des pays, mais rassemblées et évaluées avant la conférence ; 40 sur 190 ont déjà été présentées, dont la Chine, ce mardi.
  • L'accompagnement des pays en voie de développement
  • Assurer le financement des accords

Avant la grande messe du climat de la COP21, des rendez-vous intermédiaires sont encore prévus, notamment la conférence des scientifiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :