« C'est l'apparat »

 |   |  2017  mots
(Crédits : Acteurs de l'Economie)
Seul objet qui, en public, semble justement faire l'unanimité sur la légitimité « patronale » de Bertrand Millet : son bilan à la tête de Bailly-Comte.

« Il est incontestable », résument Jean-Paul Mauduy ou Bruno Lacroix. Les chiffres sont d'ailleurs imparables : de 1986 (date de sa nomination comme Pdg) à 1999 (date de vente), le chiffre...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :