Saint-Etienne inaugure un campus santé unique en France

 |   |  350  mots
Sur 15 000 mètres carrés, la structure abrite la faculté de médecine, le CIS, l'Irmis et le Centre Hygée.
Sur 15 000 mètres carrés, la structure abrite la faculté de médecine, le CIS, l'Irmis et le Centre Hygée. (Crédits : YP)
Le Campus santé innovations implanté sur le site de l'hôpital Nord de Saint-Etienne regroupe plusieurs structures de formation et de recherche autour de la santé. Un programme à 60 million d'euros qui doit jouer le rôle de terreau fertile en matière d'échanges et d'innovation.

« L'objectif est de créer ici une place forte de l'ingénierie santé qui soit un terreau fertile en échanges pédagogiques, scientifiques et industriels », résume le président de Saint-Etienne métropole, Gaël Perdriau. Le Campus santé innovations (anciennement dénommé Pôle santé) a été inauguré officiellement vendredi sur le site de l'hôpital Nord de Saint-Etienne. Un équipement « unique en France » dont la vocation est de réunir l'ensemble des acteurs locaux de l'enseignement et de la recherche en matière de santé.

3 000 étudiants et des centaines de chercheurs

Sur ses 15 000 mètres carrés de surface, le Campus santé innovations va accueillir les 3 000 étudiants de la faculté de médecine de Saint-Etienne, qui y a transféré ses dix laboratoires de recherche depuis mi-avril. Le pôle santé abrite également le Centre ingénierie santé (CIS) de l'école des Mines de Saint-Etienne qui fait travailler une soixantaine de permanents et chercheurs autour de la biomécanique des tissus mous, de l'ingénierie des systèmes de soins ou l'ingénierie des biomatériaux et des particules inhalées. Titulaire de trois bourses ERC, le CIS dispose du seul laboratoire au monde capable d'imprimer de l'os en 3D.

Une concentration exceptionnelle

Le Campus santé innovations héberge également l'Institut régional de médecine et d'ingénierie du sport (Irmis) spécialisé dans la recherche sur la physiologie de l'exercice, ainsi que le Centre Hygée, centre régional de ressources pour l'information, la prévention et l'éducation sur les cancers. Ce dernier constitue l'une des plateformes régionales du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes. « Il y a ici une concentration exceptionnelle, un continuum qui va de la formation à la recherche et qui va jouer un rôle central dans l'équilibre de la future région », estime le président du conseil régional Jean-Jack Queyranne

Le Campus santé innovations a mobilisé une enveloppe de 60 millions d'euros d'investissement. Le projet, lancé en 2009, a été financé par la Région, Saint-Etienne métropole, l'Etat et le Département de la Loire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/06/2015 à 21:55 :
L'attractivité du territoire Ligérien en est considérablement renforcée. L'enjeu se situe au niveau de la nouvelle région où St Etienne vise à terme le statut de métropole d'équilibre.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :