Grenoble : deux élections pour accélérer l'université intégrée ?

 |   |  776  mots
(Crédits : DR)
Il y aura non pas un, mais deux changements de présidence sur le campus universitaire de Grenoble. Deux ans après la fusion de l’Université Grenoble Alpes (UGA), la présidente Lise Dumasy ainsi que son homologue à la Communauté Université Grenoble Alpes (Comue) Patrick Lévy s’apprêtent à échanger leurs postes en se soumettant aux votes de leurs conseils d’administration respectifs, qui se dérouleront le 11 janvier prochain.

L'objectif affiché : se conformer à un accord politique passé il y a deux ans, tout en poursuivant le chemin vers la construction d'une université intégrée. C'est donc d'une voix unifiée que les deux présidents de la COMUE et de l'UGA ont évoqué leur démission conjointe, le 20 décembre dernier, en vue de se présenter à une nouvelle élection de mi-mandat visant à leur permettre d'échanger leurs postes. Une première dans ce domaine, que les deux acteurs justifient par une logique d'alternance :

"C'était un engagement pris lors de notre candidature à la présidence, et cela avait fait partie des discussions préliminaires qui avaient eu lieu concernant la fusion entre les trois établissements (UJF, UMPF et Université Stendhal) qui allaient former l'UGA", contextualise Lise Dumasy, démissionnaire de l'UGA, et qui prendra la présidence de la COMUE.

Avec, en bout de ligne, le souhait d'assurer une meilleure représentation de l'ensemble des communautés disciplinaires scientifiques. "Cet accord a été pensé comme un rééquilibrage des forces disciplinaires en présence, en vue de permettre une expression plus large des sciences humaines et sociales", précise Patrick Lévy, actuel président...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :