Sfate & Combier intègre le groupe Texeurop-Bulteau

 |   |  405  mots
Les étoffes de Sfate & Combier sont recherchées par toutes les grandes maisons de couture et de prêt à porter de luxe
Les étoffes de Sfate & Combier sont recherchées par toutes les grandes maisons de couture et de prêt à porter de luxe (Crédits : DR)
Le soyeux Sfate & Combier basé à Doissin, en Isère, estime avoir trouvé l'acquéreur en mesure de pérenniser son activité. Le groupe nordiste Texeurop cherchait, lui, à se tourner vers le made in France. Et il s'ouvre sur le luxe.

Le soyeux rhônalpin Sfate & Combier vient de finaliser sa cession au groupe Texeurop basé à Wambrechies dans le Nord.

« Nous voulions vendre notre mini groupe à un industriel, si possible européen. C'était restrictif et le processus a pris du temps. Nous sommes contents d'avoir pu trouver des acquéreurs adéquats », commente à Acteurs de l'économie-La Tribune, Grégoire Giraud PDG de l'entreprise lyonnaise et également PDG du groupe Cheynet.

Quand cet entrepreneur a acheté les actifs de Sfate et Combier avec Philippe de Montgrand, en 1992, le soyeux était en redressement judiciaire. Il employait alors 22 salariés pour 3 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Une entreprise intégrée

Au fil des ans les deux associés, à 50/50, ont agrégé le tisseur Cattin, le moulinier ardéchois Vernède -pour s'assurer les approvisionnements en amont- et le tricoteur Guigou spécialiste du jersey. La PME, totalement intégrée possède trois usines à Doissin, en Isère, où se situe le siège, à Trades en Ardèche et Saint Rambert d'Albon dans la Drôme.

Elle compte aujourd'hui 120 collaborateurs et pèse 10 millions de chiffre d'affaires 2014. Ses étoffes, et en particulier ses mousselines de soie, sont prisées par toutes les grandes maisons mondiales du prêt à porter de luxe.

Bangladesh et Portugal

Texeurop (100 personnes en Europe), fondé en 1992 par Eric Sauvage en partenariat avec le groupe Bulteau (250 millions de revenus et 500 personnes en Europe ) cherchait de son côté à se tourner vers le « made in France ». Ce spécialiste de "vêtements prêts à porter", en maille, qui a démarré comme négociant, annonce « 20 millions de pièces textiles produites par an », pour femme, homme et enfant.

Elles sont fabriquées en Asie, principalement au Bangladesh. Texeurop s'appuie sur des usines partenaires dans ce pays où il a investi dans sa propre unité de pulls à Gazipur (4000 salariés), en 2008, selon son site Internet.

De même il s'est doté d'une entité de production Crescendo Textéis au Portugal (70 salariés) pour des articles en maille positionnés moyen et haut de gamme. Il revendique un engagement sociétal, humanitaire et environnement incarné notamment dans une fondation au Bangladesh crée avec ID Groupe.

Sfate & Combier restera une entité à part entière placée sous la présidence d'Eric Sauvage. Et Xavier Basset-Charcot, actuel dga de  Guigou prend la fonction de dg de Sfate & Combiert, assurant ainsi une continuité opérationnelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :