Saint-Etienne inaugure son campus industriel

 |   |  319  mots
L'ISTP-IRUP dispose désormais de sept ateliers équipés dont un chantier-école nucléaire destiné à la formation des élèves à la radioprotection.
L'ISTP-IRUP dispose désormais de sept ateliers équipés dont un chantier-école nucléaire destiné à la formation des élèves à la radioprotection. (Crédits : Yann Petiteaux)
Au sud de la ville, l'ex-site de PCI-Scemm regroupe désormais deux établissements d'enseignement supérieur et huit PME industrielles. Objectif : faciliter les transferts technologiques et l'innovation.

L'ex-site de PCI-Scemm s'offre une seconde vie. Cet espace de 5,5 hectares, situé à l'entrée sud de Saint-Etienne, abrite désormais un campus industriel regroupant l'Institut supérieur des techniques de la performance (ISTP), l'Institut régional universitaire polytechnique (IRUP), huit entreprises industrielles employant 250 salariés et deux activités de restauration. La transformation du site a mobilisé une enveloppe de 11,3 M€ TTC cofinancée par l'ISTP-IRUP, l'Etat (programme investissements d'avenir), la région, le conseil général de la loire et Saint-Etienne Métropole.

Revendu 5,5 M€

Bâti au début du XXe siècle, le site a longtemps appartenu à PCI-Scemm. Mais depuis 2008, cette filiale du groupe PSA ne compte plus que 120 salariés, contre 600 par le passé. L'entreprise, spécialisée dans la fabrication de centres d'usinages grande série (CA : 30 M€), a revendu le site pour 5,5 M€ au cabinet Surcomi consultant, maître d'ouvrage du projet. Elle n'en loue aujourd'hui plus que 12 500 m2 pour ses ateliers de montage et ses bureaux.

Le projet de campus industriel, regroupant établissements d'enseignement supérieur et PME industrielles, est né il y a quatre ans de la rencontre entre Damien Poyard, directeur du site PCI Scemm, et Cyril Faure, directeur général de l'ISTP-IRUP. A cette époque, celui-ci cherche de nouveaux locaux pour accueillir les 1 300 étudiants des deux établissements stéphanois spécialisés dans la formation par alternance.

1 500 étudiants à l'horizon 2015

Au sein du campus industriel, l'ISTP-IRUP, qui vise les 1 500 étudiants à l'horizon 2015, dispose désormais de 2 amphis, 27 salles de classe, 4 salles informatiques et 7 ateliers équipés dont un chantier-école nucléaire destiné à la formation des élèves à la radioprotection.

L'objectif est de multiplier les synergies entre établissements d'enseignement et les entreprises présentes sur le campus (PCI-Scemm, Steel, Ars Affûtage, EPM5, UF1, Eurobat, Fiprofil et OCM). La coopération active entre ces deux mondes a pour but de faciliter les transferts technologiques, l'innovation et la performance industrielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2014 à 21:46 :
Logique Stéphanoise. L'apprentissage est le fruit d'une collaboration très concrète entre université et industrie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :